ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 108/1 - 2015  - pp.32-35  - doi:10.1007/s13149-014-0410-5
TITRE
Prévalence des cardiopathies congénitales en milieu scolaire coranique (daara) à Dakar : étude transversale basée sur le dépistage clinique et échographique de 2019 élèves

TITLE
Prevalence of congenital heart diseases in Koranic schools (daara) in Dakar: a cross-sectional study based on clinical and echocardiographic screening in 2019 school children

RÉSUMÉ

Les cardiopathies congénitales (CC) représentent l’une des principales pathologies cardio-vasculaires dans les pays en développement. La plupart des études de prévalence réalisées sont basées sur l’examen clinique d’enfants avec confirmation échographique des cas suspects, sous-estimant ainsi sa prévalence. Nous avons entrepris de mesurer la prévalence des cardiopathies congénitales dans les « daara » (école coranique) de la ville de Dakar et de sa banlieue sur la base de l’examen clinique et d’une échocardiographie Doppler réalisée pour tous les élèves. L’étude était de type transversal et s’est déroulée du 9 août au 24 décembre 2011. Elle a porté sur une population de 2 019 élèves âgés de 5 à 18 ans choisie dans 16 daara de l’inspection d’académie de la ville de Dakar et sa banlieue. Les données anamnestiques, cliniques et échographiques étudiées ont été rapportées sur une fiche d’enquête préétablie. Une valeur de p < 0,05 a été considérée comme statistiquement significative lors de l’analyse bivariée. Nous avons inclus 2 019 élèves, dont 60,1 % était de sexe masculin (sex-ratio : 0,66). L’âge moyen était de 9,7 ans (± 3,3 ans). Nous avons dépisté 18 cardiopathies congénitales, soit une prévalence de 8,9 pour 1 000 (IC à 95 % : 1,8 – 7,9) avec 6 cas d’anévrysme du septum inter-auriculaire, 5 cas de CIV péri-membraneuse, 4 cas de canal artériel perméable et 3 cas de tétralogie de Fallot. Les facteurs corrélés à la présence de cardiopathies congénitales étaient l’âge inférieur à 8 ans (p < 0,001) et la résidence dans la banlieue de Dakar (p < 0,001). Nous avons dépisté par ailleurs dix cas de valvulopathies rhumatismales, soit une prévalence de 4,9 pour 1 000 (IC à 95 % : 2,4 – 9,1). Notre étude montre une prévalence élevée de cardiopathies congénitales presque identique aux estimations de l’OMS. Le dépistage échographique est plus sensible que le dépistage clinique. La réduction de la prévalence passe par la mise en place de politiques adaptées, axées sur la sensibilisation et le dépistage précoce de ces affections.



ABSTRACT

Congenital heart diseases are one of the major cardiovascular diseases in developing countries. Most prevalence studies were based on clinical examination of children with echocardiographic confirmation of suspected cases and underestimate its prevalence. The objective of this study was to investigate the prevalence of congenital heart disease in “daara” (Koranic schools) in the city of Dakar and its suburbs on the basis of clinical examination and Doppler echocardiography in school children. This cross-sectional survey was carried out from 9th August to 24th December 2011, and included a population of 2019 school children aged 5 to 18 years in 16 selected “daaras” under the Academic Inspectorate of Dakar and its suburbs. Anamnestic, clinical and echocardiographic data were recorded in a validated questionnaire. A p < 0.05 was considered to be statistically significant in bivariate analysis. 2 019 school children were included out of which 60.1% were male (sex-ratio: 0.66). The average age was 9.7 years (± 3.3 years). 18 cases of congenital heart diseases were detected being a prevalence of 8.9 per 1 000 (95 % CI: 1.8 to 7.9). This included 6 cases of inter-atrial septal aneurysm, 5 cases of peri-membranous ventricular septal defects, 4 cases of patent ductusarteriosus and 3 cases of tetralogy of Fallot. Factors correlated with the presence of congenital heart disease were ageless than 8 (p <0.001) and residence in the suburbs of Dakar (p <0.001). We also detected 10 cases of rheumatic valvular disease, a prevalence of 4.9 per 1 000 (95% CI: 2.4 to 9.1). Our study shows a high prevalence of congenital heart diseases, which is almost identical to the WHO estimates and that ultrasound screening is more sensitive than clinical screening. Reducing the prevalence of these diseases requires implementation of appropriate policies, focusing on awareness and early detection.



AUTEUR(S)
M. BODIAN, A.A. NGAÏDÉ, A. MBAYE, S.A. SARR, M. JOBE, M.B. NDIAYE, A.D. KANE, F. AW, N.D. GAYE, F.G. BA, M.B. BAH, A. TABANE, M. DIOUM, D. DIAGNE, M. DIAO, B. DIACK, M. SARR, A. KANE, S.A. BÂ

MOTS-CLÉS
Cardiopathies congénitales : Échocardiographie, Enfant, RAA, École coranique, Dakar, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Congenital heart diseases, Echocardiographic, Child, RHD, Koranic schools, Dakar, Senegal, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-014-0410-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (256 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier