ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 103/1 - 2010  - pp.14-18  - doi:10.1007/s13149-009-0028-1
TITRE
Diagnostic moléculaire d’une méningoencéphalite amibienne primitive à l’occasion d’un cas fatal en Guadeloupe

TITLE
Molecular diagnosis of a fatal primary amoebic meningoencephalitis in Guadeloupe (French West Indies)

RÉSUMÉ

Nous rapportons le premier cas de méningoencéphalite amibienne primitive (MEAP), observé en Guadeloupe, chez un jeune garçon âgé de neuf ans. L’évolution de la maladie a été rapidement fatale en sept jours. La possibilité d’une infection par amibes libres a été suspectée, à la fois sur la négativité de l’ensemble des recherches bactériennes et virales effectuées et sur la présence de cellules d’aspect inhabituel lors de l’observation du liquide céphalorachidien (LCR) après coloration. Bien que la souche amibienne n’ait pas pu être isolée, Nægleria fowleri a pu être identifiée par PCR avec utilisation d’amorces spécifiques à partir de l’ADN extrait du LCR congelé. Le séquençage de l’ADN amplifié a, en outre, permis de démontrer que la souche de N. fowleri responsable appartient à un génotype commun, présent à la fois sur les continents américain et européen.



ABSTRACT

We report the first case of primary amoebic meningoencephalitis in a 9-year-old boy in Guadeloupe. The outcome was rapidly fatal in 7 days. The patient presumably acquired the infection by swimming and diving in a basin supplied by natural thermal water 1 week before onset of the disease. The possibility of a free-living amoeba infection was suspected both on the negativity of all bacterial and viral initial tests and on the observation of peculiar cells in stained cerebrospinal fluid samples. Although the amoeba was not isolated, Nægleria fowleri could be identified by polymerase chain reaction with specific primers on DNA extracted from frozen cerebrospinal fluid samples. Furthermore, as the internal transcribed spacer (ITS1) region of DNA is variable in length between the different strains of N. fowleri, sequencing of the amplified ITS1 demonstrated that the responsible N. fowleri strain belongs to a common genotype present in the American and European continent.



AUTEUR(S)
M. NICOLAS, J.F. DE JONCKHEERE, P. PERNIN, H. BATAILLE, V. LE BRIS, C. HERRMANN-STORCK

Reçu le 26 mai 2008.    Accepté le 11 août 2009.

MOTS-CLÉS
Nægleria fowleri , Méningoencéphalite amibienne primitive, Diagnostic, PCR, Guadeloupe, Antilles françaises, Hôpital

KEYWORDS
Nægleria fowleri , Primary amoebic meningoencephalitis, Polymerase chain reaction, Diagnosis, Guadeloupe, French West Indies, Hospital

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (224 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier