ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 103/1 - 2010  - pp.22-28  - doi:10.1007/s13149-009-0029-4
TITRE
Situation épidémiologique avant la mise en eau du barrage hydroagricole de cinq villages de Bouaké, centre Côte-d’Ivoire

TITLE
Epidemiological baseline situation before the construction of a small dam in five villages of Bouaké, central Côte-d’Ivoire

RÉSUMÉ

Une étude entomologique, malacologique et parasitologique a été réalisée de juin 2007 à juin 2008, dans cinq villages situés à proximité du barrage hydroagricole de Raffierkro à Bouaké, au centre de la Côte-d’Ivoire. Les investigations ont eu pour objectif d’identifier les vecteurs et les hôtes intermédiaires des parasitoses liées à l’eau. Les prévalences du paludisme, de la bilharziose et des géohelminthiases ont été évaluées avant la mise en eau du barrage. L’échantillonnage s’est fait par capture des moustiques sur homme, prospections malacologiques au niveau des sites de contact homme-eau, gouttes épaisses (GE) et frottis sanguins (FS), et prélèvements des selles et urines. Deux espèces vectrices du paludisme ont été identifiées: Anopheles gambiae et Anopheles funestus. L’indice sporozoïtique moyen annuel d’ An. gambiae a varié de 3,1 à 4,5 %. An. funestus a présenté un indice sporozoïtique de 1 % dans tous les sites. Le taux d’inoculation entomologique (TIE) a varié entre 343,1 et 427,1 piqûres infectées/homme/an (pi/h/an) pour An. gambiae et entre 14,6 et 40,1 pi/h/an pour An. funestus. Les trois espèces plasmodiales rencontrées sur les sites sont: Plasmodium falciparum (espèce prédominante), Plasmodium ovale et Plasmodium malariae. Aucun mollusque hôte intermédiaire de bilharziose n’a été récolté à l’exception de Biomphalaria pfeifferi, hôte intermédiaire de Schistosoma mansoni, à Ahougui. La bilharziose urinaire, intestinale et les géohelminthiases (ankylostomose, trichurose, ascaridiose, oxyurose, capillariose, strongylose) sont faiblement présentes sur les sites. L’étude a mis en évidence une importante transmission du paludisme avec présence de trois espèces plasmodiales. La bilharziose et les géohelminthiases sont présentesmais avec de faibles prévalences.



ABSTRACT

From June 2007 to June 2008, entomological, malacological and parasitological investigations were carried out in five villages in close proximity to a small dam of Raffierkro in Bouaké, central Côte-d’Ivoire. The objective of the study was to identify vectors and intermediate host snails of parasitic diseases related to water, and to assess the prevalence of malaria, schistosomiasis and soil-transmitted helminthiasis before dam construction. Mosquitoes were caught by human landing catches, snails were collected in water bodies, and microscopic analyses of blood, stool and urine samples were carried out. Two malaria vector species were identified: Anopheles gambiae and Anopheles funestus. The average infective rate of An. gambiae ranged between 3.1 and 4.5 %. The infective rate of An. funestus was 1 % in all sites. The entomological inoculation rate ranged between 343.1 and 427.1 infective bites per person per year (ib/p/y) for An. gambiae and between 14.6 and 40.1 ib/p/y for An. funestus. Three species of were found: Plasmodium falciparum (predominant species), Plasmodium ovale and Plasmodium malariae. There were no intermediate host snails of schistosomiasis with the exception of Biomphalaria pfeifferi, intermediate host snail of Schistosoma mansoni in Ahougui. The prevalence of urinary and intestinal schistosomiasis and soil-transmitted helminthiasis was low. Our studies revealed important transmission of malaria, with the presence of three plasmodial species, whereas schistosomiasis and soil-transmitted helminthiasis were present, but only at low frequencies.



AUTEUR(S)
N.R. DIAKITÉ, A.M. ADJA, T. VON STAMM, J. UTZINGER, E.K. N’GORAN

Reçu le 11 juin 2009.    Accepté le 1 septembre 2009.

MOTS-CLÉS
Entomologie, Malacologie, Petit barrage, Paludisme, Bilharziose, Géohelminthiases, Raffierkro, Kpokahankro, Ahougui, Mamian, N’Drikro, Bouaké, Côte-d’Ivoire, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Entomology, Malacology, Small dam, Malaria, Schistosomiasis, Soil-transmitted helminthiasis, Raffierkro, Kpokahankro, Ahougui, Mamian, N’Drikro, Bouaké, Côte-d’Ivoire, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (214 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier