ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 103/5 - 2010  - pp.305-308  - doi:10.1007/s13149-010-0083-7
TITRE
Kyste hydatique du cœur au CHU Erriadh de Constantine (Algérie). Étude rétrospective de 2008 à 2009

TITLE
Hydatic cyst of the heart at the Constantine Erriadh teaching hospital (Algeria). A retrospective study from 2008 to 2009

RÉSUMÉ

L’hydatidose est une pathologie cosmopolite due au développement de la larve d’un petit ténia appelé Echinococcus granulosus. Bien que la localisation cardiaque soit rare, on en dénombre de nos jours plusieurs cas. L’échocardiographie et l’imagerie médicale mettent en évidence la collection liquidienne et précisent également sa situation exacte au niveau du cœur. Notre travail s’est intéressé aux malades opérés pour kystes hydatiques du cœur durant les deux années 2008 et 2009 à l’hôpital Erriadh où nous avons colligé au cours de cette période sept cas. Le jeune âge des patients (moyenne 18 ans) est en faveur d’une incidence élevée. Le sex-ratio est de 0,14. Toutes les parois cardiaques et cavités ont été le siège de développement de l’hydatide. Par ailleurs, les sérologies des hydatidoses cardiaques primitives n’ont décelé que des taux très faibles d’anticorps. L’échinococcose hydatique reste toujours un véritable fléau. La localisation cardiaque reste une pathologie très grave. La prise en charge des patients est très lourde. Le kyste hydatique du cœur atteint les adolescents et les adultes très jeunes. Il est à l’origine de handicaps et de complications majeures à long terme. En zone endémique et pour tout malade ayant développé une hydatidose, il est indispensable de procéder à une recherche systématique d’une localisation cardiaque par échocardiographie. Cette mesure très simple permet de prendre en charge plus rapidement les malades et de leur éviter des complications aux retombées socio-économiques désastreuses.



ABSTRACT

The hydatic disease is cosmopolitan and is due to the development of the larva of a small tapeworm called Echinococcus granulosus. Although rare, today, there are many cases of hydatic cyst of the heart. Echocardiography and other physical examinations reveal the fluid collection and also specify its exact location on the heart. Our study focused on patients undergoing surgery for hydatic cysts of the heart during the years 2008 and 2009 in Erriadh teaching hospital, where we have collected seven cases over this period. The young average age of patients, 18 years, favors a high incidence. The sex ratio is 0.14. All the heart walls and cavities were the site of hydatic development. In addition, serology for primitive cardiac hydatidosis provided very low levels of antibodies. The cystic echinococcosis remains a scourge. The cardiac localization remains a very severe disease. The management of patients is very complex. The hydatic cyst of the heart affects teenagers and young adults. It is the main cause for long-term, major complications. In patients from endemic areas and for any patient who developed hydatidosis, it is essential to conduct a systematic search for localization by cardiac echocardiography. This simple measure can manage patients more quickly and avoid complications with socioeconomic consequences.



AUTEUR(S)
A.H. FENDRI, A. BOULACEL, A. BRAHAMI

Reçu le 17 mai 2010.    Accepté le 20 juillet 2010.

MOTS-CLÉS
Echinococcus granulosus , Kyste, Échocardiographie, Hydatidose, Cœur, Constantine, Hôpital, Algérie, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Echinococcus granulosus , Cyst, Hydatidosis, Heart, Constantine, Hospital, Maghreb, Northern Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (141 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier