ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 105/2 - 2012  - pp.95-102  - doi:10.1007/s13149-012-0217-1
TITRE
Paludisme chez les migrants, expérience d’un hôpital parisien (2006–2010)

TITLE
Malaria among immigrants, experience of a Parisian hospital (2006–2010)

RÉSUMÉ

Les migrants représentent actuellement le principal groupe à risque vis-à-vis du paludisme d’importation dans les pays du Nord. La plupart sont des migrants retournant dans leur pays d’origine pour rendre visite à leur famille et amis (VFR, visiting friends and relatives). Nous avons réalisé une étude rétrospective portant sur les aspects cliniques, biologiques et thérapeutiques des accès palustres chez les migrants à l’hôpital Tenon de 2006 à 2010. Durant cette période, 239 cas de paludisme importés ont été diagnostiqués, dont 199 concernaient des migrants, 186 étaient des VFR et 13 des migrants récemment arrivés. La plupart étaient originaires d’Afrique subsaharienne et des Comores. Une chimioprophylaxie n’avait pas été suivie dans 81,2 % des cas. Pour ceux qui en avaient pris, elle était inadaptée dans 43,7 % des cas et prise irrégulièrement dans 84,4 %. Vingt-cinq accès graves à Plasmodium falciparum (13,2 %) ont été observés, deux concernaient des primo-arrivants. Un patient africain VFR est décédé. Dans notre série, deux groupes à risque étaient représentés: les sujets infectés par le VIH et les femmes enceintes. Six des premiers avaient un accès sévère et toutes les dernières présentaient une anémie. Nos résultats sont similaires à ceux observés récemment dans d’autres pays européens. L’âge moyen des VFR est en progression et leur risque de faire un accès sévère est devenu identique à celui observé chez les non-immuns. Les mesures de protection prises par cette catégorie de voyageur restent très insuffisantes.



ABSTRACT

In recent days immigrants represent the main risk group for imported malaria in northern countries. Most of them are migrants returning to their country of origin to visit friends and relatives (VFR). We retrospectively examined the main clinical, biological, and therapeutic data of all malaria cases in immigrants from 2006 to 2010 in Tenon hospital, Paris. The hospital is situated in a Paris district with an important African community. During the study period 239 imported malaria cases were observed in adults of which 199 were immigrants, 186 VFR, and 13 recently arrived. Most cases were from sub-Saharan Africa and Comoro islands. Chimioprophylaxis was not taken in 81.2% of VFR. It was inadequate in 43.7% and not taken correctly in 84.4%. Plasmodium falciparum was the most frequent species identified: 190/199 (95.5%). Severe P. falciparum malaria was observed in 25 cases (13.2%); two of them were recently arrived. One patient, African VFR, died. In this series two high-risk groups were represented: HIV-infected patients and pregnant women. Six of the HIV patients had severe malaria and all pregnant women had anemia. Our results are similar to those observed recently in other European countries. Mean age of VFR is increasing and the risk for severe P. falciparum malaria became identical to the one observed in non-immune travelers. Protection measures remain still insufficient in this population of travelers.



AUTEUR(S)
M. DEVELOUX, G. LE LOUP, S. DAUTHEVILLE, G. BELKADI, D. MAGNE, L. LASSEL, P. BONNARD, G. PIALOUX

Reçu le 8 juillet 2011.    Accepté le 29 novembre 2011.

MOTS-CLÉS
Paludisme d’importation, Migrants, Plasmodium falciparum, Accès graves, Paris, France

KEYWORDS
Imported malaria, Immigrants, P. falciparum, Severe malaria, Paris, France

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (140 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier