ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 105/4 - 2012  - pp.291-295  - doi:10.1007/s13149-012-0236-y
TITRE
Recours aux SMS pour convoquer les mères aux séances de vaccination à Bobo-Dioulasso

TITLE
Use of SMS to ask mothers to come to vaccination sessions in Bobo-Dioulasso

RÉSUMÉ

Même si la couverture vaccinale Programme élargi de vaccination (PEV) nationale est élevée au Burkina Faso (95 % d’enfants complètement vaccinés), les mères des enfants suivis par le PEV bénéficieraient d’être convoquées par SMS (short message service) avant une session vaccinale, grâce à la mise en oeuvre d’un registre informatisé de vaccination (RIV) dans les centres de santé et de promotion sociale (CSPS) du pays. Pour cela, il était nécessaire de connaître la capacité des mères à recevoir et comprendre un SMS texte, ou vocal, envoyé par le CSPS. Deux cent dix mères d’enfants de zéro à cinq ans ont été tirées au sort dans la ville de Bobo-Dioulasso et interrogées sur leur capacité à recevoir, lire ou comprendre un SMS écrit ou vocal sur un téléphone portable personnel ou sur celui d’un membre de la famille habitant la même concession. Quatre-vingt-quatorze pour cent des mères peuvent être touchées par SMS, directement ou indirectement, par un téléphone portable personnel ou familial, en utilisant des SMS écrits et vocaux. Cette technique de rappel devrait être utilisée pour améliorer la présentation et la gestion PEV au niveau des CSPS, surtout en contexte épidémique.



ABSTRACT

Even though the expanded programme for immunization (EPI) coverage at national level is high in Burkina (95% of fully vaccinated children), mothers of children following EPI in Health Centres (HC) would benefit from being reminded of EPI sessions by sending SMS (short message service) to their own mobile phone, or through mobile phone of a family member living in the same compound. SMS could be sent through Computerized Immunization Registers (CIR), hosted by HC computers. 210 mothers of children aged 0 to 5 years were chosen at random and questioned if they owned a mobile phone, if they could read a SMS, or, if not, what language they would understand if a voice SMS was sent. They were also asked if a family member could receive, read and transmit the message, if mothers did not own a mobile phone. They were also asked if they are willing to give their telephone number to HC. 94% of mothers could be reached through written or voice SMS, sent to their own or family member’s mobile phone. 100% of mothers would be willing to give their telephone number to their HC to improve their ability to come at the right time for vaccination sessions. SMS reminders, delivered through CIR, should improve EPI attendance and management of sessions in HC, especially in epidemic context.



AUTEUR(S)
O. DIALLO, M. SCHLUMBERGER, C. SANOU, H. DICKO, A. APLOGAN, F. DRABO

Reçu le 16 novembre 2011.    Accepté le 27 mars 2012.

MOTS-CLÉS
Programme élargi de vaccination, Registre informatisé de vaccination, Téléphone portable, SMS, Do, Dafra, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, Afrique subsaharienne

KEYWORDS
Expanded programme for immunization, Computerized immunization register, Mobile phone, SMS, Do, Dafra, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (116 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier