ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 105/4 - 2012  - pp.251-255  - doi:10.1007/s13149-012-0255-8
TITRE
Quand certains flavivirus remettent en cause nos certitudes

TITLE
When some Flaviviruses are throwing our certainties

RÉSUMÉ

Au cours des deux dernières décennies, on a assisté à l’émergence brutale d’un certain nombre de flavivirus transmis par des moustiques, principalement d’origine africaine, envahissant des régions géographiques où ils n’avaient jamais été actifs. Ce fut le cas pour le virus de l’encéphalite japonaise (JEV) qui, à partir de 1995, a gagné le Nord-Est de l’Australie et, surtout, du virus West Nile (WNV) qui a colonisé tout le continent américain à partir de 1999. Puis, dès 2001, le virus Usutu (USUV) a infecté une grande partie de l’Europe occidentale et le virus Zika (ZIKV) a provoqué une sérieuse épidémie en Micronésie (2007). Enfin, en 2010, le virus Tembusu (TMUV) a ravagé des élevages de canards en Chine, tandis que le virus Bagaza, après s’être manifesté au Kerala, en Inde, par des cas d’encéphalites humaines, a infecté le Sud de l’Espagne. Des pouvoirs pathogènes nouveaux ont été observés chez l’Homme et chez l’animal, en même temps que des voies inhabituelles de contamination étaient décrites et que ces virus infectaient des hôtes vertébrés nouveaux et de nouvelles espèces de moustiques. Les causes de cette évolution inattendue restent obscures.



ABSTRACT

During the past two decades, a number of mosquito-borne flaviviruses, mainly of African origin, have invaded new geographical areas where they have never been active. This was the case for the Japanese encephalitis virus which reached the northeastern part of Australia (1995) and, above all, for the West Nile virus which, since 1999, entirely colonized the American continent. Then, the Usutu virus invaded a large part of the Western Europe (2001) while the Zika virus caused a large epidemic in an island of Micronesia (2007). Finally, in 2010, the Tembusu virus devastated many duck farms in China while the Bagaza virus, after having provoked human encephalitis in India, reached the southern part of Spain. In the affected areas, new pathogenic outcomes were observed in humans and animals while new vertebrate hosts and mosquito species were infected. Moreover, unusual ways of contamination were described. The origins of this unprecedented evolution remain to be clarified.



AUTEUR(S)
C. CHASTEL

Reçu le 24 mai 2012.    Accepté le 26 juin 2012.

MOTS-CLÉS
flavivirus transmis par des moustiques, Invasion de nouvelles régions, Pouvoirs pathogènes nouveaux, Voies inhabituelles de contamination

KEYWORDS
Mosquito-borne flaviviruses, Invasion of new areas, New pathogenic outcomes, Unusual ways of contamination

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (107 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier