ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 106/3 - 2013  - pp.167-169  - doi:10.1007/s13149-013-0289-6
TITRE
Comparaison de l’efficacité thérapeutique et de la tolérance du praziquantel administré en prise unique à la dose de 40 versus 60 mg/kg pour le traitement de la bilharziose urinaire en Mauritanie

TITLE
Comparison of the efficacy and safety of praziquantel administered in single dose of 40 versus 60 mg/kg for treating urinary schistosomiasis in Mauritania

RÉSUMÉ

Durant les 20 dernières années, le praziquantel (PZQ) a été le médicament de choix pour le traitement des bilharzioses dans la plupart des programmes de lutte. Cependant, des taux de guérison significativement plus faibles avaient été notés sur la rive gauche du fleuve Sénégal. Pour expliquer ces taux de guérison inhabituels, l’hypothèse d’une éventuelle résistance au médicament, ainsi que le sous-dosage ont été évoqués. Dans le but de tester cette hypothèse de sous-dosage, nous avons comparé la dose de 60 mg/kg du PZQ administré en prise unique versus la dose standardisée de 40 mg/kg dans le traitement de la bilharziose urinaire en Mauritanie. Cent cinquante et un enfants âgés de 10 à 19 ans, dont 77 dans le bras 60 mg/kg et 74 dans le bras 40 mg/kg, ont été inclus dans l’étude. Les taux de guérison étaient respectivement de 64,8 % pour ceux qui ont reçu 60 mg/kg et de 67,5 % pour ceux qui ont reçu 40 mg/kg trois semaines après l’administration du traitement sans différence statistiquement significative. Chez la plupart des patients, le médicament a été bien toléré; aucun effet indésirable grave n’a été noté; toutefois, des signes cliniques sous forme de douleur abdominale isolée ou associée à la diarrhée et à des vomissements ont été constatés. Le PZQ reste un médicament efficace et bien toléré: la dose de 40 mg/kg de poids corporel peut encore être maintenue pour le traitement des bilharzioses en Mauritanie.



ABSTRACT

During the last twenty years, praziquantel (PZQ) was the drug of choice for the treatment of schistosomiasis in the majority of national programs. However, a lower rate of cure had been significantly noted on the left bank of the Senegal River. To explain this unusual rate of cure, the assumption of a possible resistance to the drug as well as under-dosing was considered. With an aim of testing this hypothesis of underdosing, we compared the amount of a single dose of 60 mg/kg of PZQ versus the standardized dose of 40 mg/kg used in curing urinary schistosomiasis in Mauritania. One hundred and fifty-one children aged from 10 to 19 years, including 77 in the group of 60 mg/kg and 74 in the group of 40 mg/ kg, were included in the study. The rates of cure were respectively 64.8% for 60 mg/kg and 67.5% for 40 mg/kg three weeks after the administration of the treatment without statistically significant difference. For the majority of the patients, the drug was well tolerated and no serious adverse events were noted; however, clinical signs in the form of abdominal pain associated or not with diarrhea and vomiting were noted. Praziquantel remains an effective and well-tolerated drug: the amount of 40 mg/kg of body weight can still be maintained for the treatment of schistosomiasis in Mauritania.



AUTEUR(S)
M. OULDABDALLAHI, B. OUSMANE, M. OULDBEZEID, D. MAMADOU, L. KONATÉ, L. CHITSULO

Reçu le 14 novembre 2012.    Accepté le 2 avril 2013.

MOTS-CLÉS
Praziquantel, Efficacité thérapeutique, Tolérance, Bilharziose urinaire, Mauritanie, Afrique

KEYWORDS
Praziquantel, Therapeutic efficacy, Safety, Urinary schistosomiasis, Mauritania, Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (84 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier