ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 106/3 - 2013  - pp.153-155  - doi:10.1007/s13149-013-0292-y
TITRE
Lymphogranulomatose vénérienne : nouveau sérovariant L2b et ancien « signe de la poulie »

TITLE
Lymphogranuloma venereum: new serovariant L2b and old «groove sign»

RÉSUMÉ

Une épidémie de lymphogranulomatose vénérienne (LGV) liée à un nouveau variant L2b sévit dans plusieurs pays d’Europe depuis 2003, et ce chez des patients essentiellement homosexuels hommes et infectés par le virus de l’immunodéficience acquise (VIH). La phase secondaire inclut la présence d’une lymphadénopathie, parfois décrite avec un « signe de la poulie », de part et d’autre du ligament inguinal. Nous présentons le cas d’un patient VIH séronégatif ayant présenté une LGV avec signe de la poulie au décours d’un rapport hétérosexuel. Nous suggérons que le variant L2b de Chlamydia trachomatis circule dans l’ensemble de la population homo et hétérosexuelle en Europe et que la présentation clinique n’est pas si différente de la description faite par les auteurs du 20e siècle.



ABSTRACT

An ongoing lymphogranuloma venereum (LGV) outbreak has been reported in several European countries since 2003, related to a new variant L2b. This serovar appears to affect men who have sex with men (MSM), most of them being co-infected with the Human Immunodeficiency Virus (HIV). The secondary stage of LGV may involve lymph nodes and the inguinal form has sometimes been described on each side of the inguinal ligament thus named the “groove sign”. We report the case of LGV serovariant L2b acquired by an heterosexual intercourse in an HIV seronegative patient who presented with an inguinal lymph node and a “groove sign”. This is an uncommon but suggestive sign of LGVand we suggest that the clinical presentation of L2b LGV might not be so different than other variants and than the 20th century authors’ description. Such a new Chlamydia trachomatis variant may circulate in other populations than MSM in Europe and clinical awareness must prevail.



AUTEUR(S)
M. DE LAVAISSIERE, J. NOUGUÉ

Reçu le 30 janvier 2013.    Accepté le 2 avril 2013.

MOTS-CLÉS
Chlamydia trachomatis, Lymphogranulomatose vénérienne, Adénopathie, L2b

KEYWORDS
Chlamydia trachomatis, Lymphogranuloma venereum, Adenopathy, L2b

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (93 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier