ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 107/2 - 2014  - pp.110-114  - doi:10.1007/s13149-014-0356-7
TITRE
Étude rétrospective du paludisme d’importation en Jordanie. 1. Le paludisme chez les forces jordaniennes de maintien de la paix de l’ONU

TITLE
A retrospective study on imported Malaria in Jordan. 1. Malaria among Jordanian UN peacekeeping forces

RÉSUMÉ

Le paludisme est considéré comme l’une des principales maladies auxquelles sont exposées les forces de maintien de la paix envoyées dans des pays d’endémie palustre. Les forces armées jordaniennes ont participé à de nombreuses missions de maintien de la paix des Nations unies dans plus de 20 pays. Des gouttes épaisses et des frottis sanguins ont été effectués sur des militaires revenant en Jordanie. Les données correspondantes ont été enregistrées: métier, âge, sexe, adresse de résidence et pays où s’est déroulée la mission. Trois contingents des forces armées jordaniennes déployés au Timor oriental ont reçu de la méfloquine en traitement prophylactique à raison de 250 mg/ semaine. Dès leur retour en Jordanie, les membres de deux contingents ont reçu pendant 14 jours un traitement quotidien prophylactique post-exposition par la doxycycline 100 mg associée à la primaquine 15 mg. Des frottis sanguins ont été effectués chez tous les soldats suspectés d’avoir contracté le paludisme. Le suivi s’est déroulé pendant 15 semaines. Un total de 811 cas de paludisme ont été rapportés de 1992 à 2011 chez les militaires jordaniens ayant servi dans 20 pays. La plupart des cas ont été rapportés chez les troupes revenant d’Erythrée (54,74 %), du Timor oriental (18,86 %), de la Côte d’Ivoire (9,12 %) et du Sierra Leone (5,1 %). Les soldats âgés de 20 à 40 ans ont représenté 96,3 % des cas rapportés. La majorité des infections étaient dues à Plasmodium vivax (83,5 %), suivi par Plasmodium falciparum (13,6 %). Les taux d’attaque de paludisme pour 100 soldats de ces contingents étaient de 10,8 % pour le groupe Timor 1 sans traitement prophylactique postexposition et de 2,8 % pour les groupes Timor 2 et 3 avec traitement prophylactique post-exposition. Une réduction effective du taux d’attaque de paludisme et du taux de rechute a été constatée entre le groupe Timor 1 et les groupes Timor 2 et 3.



ABSTRACT

Malaria is considered as one of the most threatening diseases affecting peacekeeping forces serving in malaria endemic countries. The Jordanian Armed Forces participated in many of the United Nations peacekeeping missions in over 20 countries across the world. Thin and thick blood smears were collected from military personnel returning to Jordan, and relevant data including occupation, age, sex, residence address and the country they served in were recorded. Mefloquine 250 mg/week was prescribed for prophylaxis during the period of stay for three contingents of Jordanian military forces deployed to East Timor. Members of two contingents were given post exposure prophylactic treatment of Doxycycline 100 mg coupled with Primaquine 15 mg daily for 14 days soon after returning to Jordan. Blood smears were taken from all soldiers suspected to be affected by malaria, and were monitored over a period of 15 weeks. A total of 811 malaria cases were reported during 1992–2011 among Jordanian military personnel whom served in over 20 countries. Most cases were reported among troops returning from Eretria (54.74%), East Timor (18.86%), Ivory Coast (9.12%) and Sierra Leone (5.1%). Troops aged between 20–40 years constituted 96.3% of the total reported cases. The majority of infections were due to Plasmodium vivax (83.5%), followed by Plasmodium falciparum (13.6%). The attack rates (AR) of malaria/100 soldiers among the three contingents were 10.8% for Timor 1, with no post-exposure prophylaxis, and 2.8% for Timor 2 and 3 with post-exposure prophylaxis. There was an evident reduction of malaria attack rate and relapse rate between the two groups Timor 1 (without post-exposure prophylaxis) and Timor 2 and 3 (given post exposure prophylaxis).



AUTEUR(S)
K. KANANI, Z. S AMR, B. SHADFAN, M. AL-RASHADAN, R. BANI HANI

Reçu le 7 octobre 2013.    Accepté le 25 février 2014.

MOTS-CLÉS
Paludisme, Epidémiologie, Forces de maintien de la paix des Nations unies, Timor oriental, Jordanie, Asie occidentale

KEYWORDS
Malaria, Epidemiology, United Nations peacekeeping Forces, East Timor, Jordan, Western Asia

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (139 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier