ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 107/3 - 2014  - pp.177-184  - doi:10.1007/s13149-014-0345-x
TITRE
Épidémiologie de la schistosomose urinaire chez les enfants scolarisés de la commune de Péhunco dans le Nord Bénin : prospection malacologique

TITLE
Epidemiology of urinary schistosomiasis among school children in Péhunco area, Northern Benin. Malacological survey

RÉSUMÉ

Cet article rapporte les résultats d’une étude épidémiologique réalisée de mai à septembre 2010 et d’une recherche malacologique réalisée de mai 2010 à juin 2012 sur la bilharziose urinaire dans la commune de Péhunco (département de l’Atacora au nord-ouest du Bénin) chez 1 585 scolaires de 7 à 16 ans (moyenne d’âge: 11 ans) provenant de 18 villages. Les urines ont été examinées par des bandelettes réactives pour évaluer la microhématurie et par la méthode de filtration à travers un tamis de 45 ¼m de vide de mailles pour évaluer la prévalence d’infestation et la densité parasitaire. Par ailleurs, une enquête sociologique par questionnaire a été menée dans le but d’évaluer l’impact de l’endémie bilharzienne en fonction des couches socioéconomiques. Cette étude révèle une prévalence générale d’infestation de 29,40 % avec les garçons (36,67 %) significativement plus infestés que les filles (22,55 %) et avec comme population cible les enfants d’âge inférieur ou égal à douze ans (58,27 %). Les prospections malacologiques effectuées au niveau des différents points d’eau ont mis en évidence cinq espèces de mollusques dont deux sont connues comme potentiels hôtes intermédiaires de la bilharziose. Il s’agit de Bulinus forskalii largement distribuée et B. globosus collectée dans deux sites. Aucun mollusque n’a été retrouvé naturellement infesté par les schistosomes sur les 844 spécimens.



ABSTRACT

Schistosomiasis is a public health problem in Benin but prevalence estimates vary widely. Parasitological (from May to September 2010) and malacological surveys (from September 2010 to June 2012) were conducted to determine the current status of urinary schistosomiasis among 1 585 schoolchildren from 18 primary schools of Péhunco area, North-West Benin, using two parasitological tests. Pupils were enrolled with a mean age of 11 years (from 7 to 16 years-old age) and 51.48% of them were girls. Urines samples were examined using both urine reagent strips and filtration method. Structured questionnaires were used to identify environmental and socio-economic factors. Malacological surveys were conducted to ascertain general freshwater snail diversity and specific diversity of the schistosome host snails. The results showed a general prevalence of 29.40% with boys (36.67%) significantly more affected than girls (22.55%). Among the 844 collected snails, 5 species freshwater snails were identified: two species known as potential schistosome intermediate host snails, Bulinus forskalii and B. globosus, and three species known as non-schistosome transmitting snails Lymnaea natalensis, Physa marmorata and Melanoides tuberculata. B. forskalii was a most largely distributed snail and none of snails were found naturally infected by schistosome. No freshwater snails were found naturally infected by schistosome.



AUTEUR(S)
M. IBIKOUNLÉ, A. OGOUYÈMI-HOUNTO, Y. Sissinto Savi DE TOVÉ, A. DANSOU, D. COURTIN, D. KINDÉ-GAZARD, G. MOUAHID, H. MONÉ, A. MASSOUGBODJI

Reçu le 29 août 2013.    Accepté le 27 janvier 2014.

MOTS-CLÉS
Épidémiologie, Schistosoma haematobium , Mollusques vecteurs, Écoliers, Gnémasson, Tobré, Péhunco, Bénin, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Epidemiology, Schistosoma haematobium , Vector snails, Schoolchildren, Gnémasson, Tobré, Péhunco, Benin, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (360 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier