ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/3 - 2016  - pp.185-191  - doi:10.1007/s13149-016-0492-3
TITRE
Effets d’une assistance technique ciblée pour l’amélioration de la couverture vaccinale au Cameroun, en Côte d’Ivoire et en Mauritanie en 2014

TITLE
Impact of a targeted technical assistance to improve vaccine coverage in Cameroon, Côte d’Ivoire, and Mauritania in 2014

RÉSUMÉ

Dans le cadre de son objectif stratégique d’amélioration de la couverture vaccinale (CV), l’Agence de médecine préventive (AMP) a été sélectionnée par Gavi, l’Alliance du vaccin, pour une mission d’assistance technique (AT) auprès de cinq pays dont le Cameroun, la Côte d’Ivoire et la Mauritanie. Cet appui a concerné des districts déclarés prioritaires (DP), qui présentaient les performances les plus faibles en termes de CV et qui ont alors bénéficié, en 2014, d’un renforcement des capacités techniques et managériales en vaccinologie du médecin chef de district, de supervisions formatives et d’appuis techniques en logistique de santé, gestion et qualité des données. Une analyse des effets de cette mission sur l’amélioration de la couverture de la troisième dose du vaccin Pentavalent, qui est l’indicateur traceur de la performance du programme élargi de vaccination (PEV), a été réalisée. Nous avons comparé l’évolution de la CV en Penta3 entre les DP et les autres districts sanitaires, non prioritaires (DNP), suivi l’évolution de la CV en Penta3 de chaque DP et de la répartition des DP et DNP selon les catégories de CV en Penta3 entre janvier et décembre 2014. L’assistance technique a eu un effet positif sur la performance du PEV. En effet la progression de la CV en Penta3, sur la période étudiée, a été plus importante dans les DP que dans les DNP ; de plus entre janvier et décembre 2014, la CV en Penta3 a augmenté dans 70 % des DP au Cameroun, 100 % des DP en Côte d’Ivoire et 86 % des DP en Mauritanie. Par ailleurs, l’augmentation de la proportion des districts dont la CV en Penta3 était supérieure à 80 %, était plus importante dans les DP que dans les DNP : 20 % versus 8 % pour le Cameroun, 58 % versus 29 % pour la Côte d’Ivoire et 17 % versus 8 % pour la Mauritanie. Malgré ces résultats positifs et encourageants, ce dispositif peut être amélioré et des efforts restent à faire pour que tous les districts de santé aient une CV d’au moins 80 % pour tous les vaccins du PEV. Le défi aujourd’hui est que les États africains mobilisent les ressources nécessaires pour le maintien des acquis et la généralisation de ce type d’intervention dans le domaine de la santé publique.



ABSTRACT

Within the framework of its strategic goal of vaccine coverage (VC) improvement, GAVI, The Vaccine Alliance has entrusted the Agence de médecine préventive (agency for preventive medicine, AMP) with technical assistance services to Cameroon, Cote d’Ivoire (Ivory Coast), and Mauritania. This support was provided to selected priority districts (PDs) with the worst Penta3 coverage performances. In 2014, PDs benefited from technical and management capacities in vaccinology strengthening for district medical officers, supportive supervisions and technical assistance in health logistics, data management and quality. We analyzed the effects of the AMP technical assistance on the improvement of the cumulative Penta3 coverage, which is the key performance indicator of the expanded programme on immunization (EPI) performance. We compared Penta3 coverage between PDs and other non-priority districts (NPDs), Penta3 coverage evolution within each PD, and the distribution of PDs and NPDs according to Penta3 coverage category between January and December 2014. Technical assistance had a positive effect on the EPI performance. Indeed Penta3 coverage progression was higher in PDs than in NPDs throughout the period. Besides, between January and December 2014, the Penta3 VC increased in 70%, 100% and 86% of DPs in Cameroon, Côte d’Ivoire and Mauritania, respectively. Furthermore, the increase in the number of PDs with a Penta3 coverage over 80% was higher in DPs than in NPDs: 20% versus 8% for Cameroon, 58% versus 29% for Côte d’Ivoire and 17% versus 8% for Mauritania. Despite positive and encouraging results, this technical assistance service can be improved and efforts are needed to ensure that all health districts have a VC above 80% for all EPI vaccines. The current challenge is for African countries to mobilize resources for maintaining the knowledge and benefits and scaling such interventions in the public health area.



AUTEUR(S)
Y. Glèlè AHANHANZO, D. PALENFO, C. SAUSSIER, P. GBÈDONOU, A. TONDA, A. DA SILVA, A. APLOGAN

Reçu le 31 décembre 2015.    Accepté le 22 mars 2016.

MOTS-CLÉS
Assistance technique, Couverture vaccinale, Penta3, Supervision formative, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Afrique

KEYWORDS
Technical support, Immunization coverage, Penta3 coverage, Supportive supervision, Cameroon, Côte d’Ivoire, Mauritania, Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0492-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (618 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier