ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 108/4 - 2015  - pp.255-261  - doi:10.1007/s13149-015-0444-3
TITRE
Profil clinique et immunologique des patients infectés par le VIH à l’initiation du traitement antirétroviral à Douala

TITLE
Clinical and immunological profile of HIV-infected patients at the initiation of antiretroviral therapy in Douala

RÉSUMÉ

Le but de cette étude est de décrire le profil clinique et immunologique des patients infectés par le VIH à l’initiation du traitement antirétroviral. Les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et immunologiques des patients avaient été enregistrées. Les tests du Chi 2 et Mann Whitney avaient permis de comparer les variables. Le modèle de régression multivariée a permis d’identifier les facteurs de risque. Aussi, 936 (56,2 %) patients étaient aux stades III et IV de l’OMS et 65,2 % à un stade avancé de la maladie. Les facteurs associés à l’initiation à un stade avancé étaient le sexe masculin (p=0,007) et le délai diagnostique (p= 0,005). Dans 2/3 des cas, le traitement est initié à un stade avancé de la maladie. Il est donc important d’intensifier les campagnes de sensibilisation pour un dépistage précoce et d’inciter les patients à assurer un suivi médical régulier après le dépistage.



ABSTRACT

The aim of this study was to describe the clinical and immunological profile of patients infected with HIV after initiation of antiretroviral therapy. Sociodemographic characteristics, clinical and immunological patients were recorded. Chi square test and Mann-Whitney were used to compare variables. The multivariate regression model identified risk factors. So that, 936 (56.2%) patients were in stages III and IV of the WHO and 65.2% at an advanced stage of the disease. Factors associated with initiation at an advanced stage, were male sex (p = 0.007) and time to diagnosis (p = 0.005). In 2/3 cases, treatment is started at an advanced stage of disease. It is therefore important to intensify awareness campaigns for early detection and encourage patients to ensure regular medical follow-up screening.



AUTEUR(S)
N.E. ESSOMBA, B.H. Mbatchou NGAHANE, M. NIDA, E. TEMFACK, Y. Mapoure NJANKOUO, R.L. ABENG, Z. Kobe FOKALBO, H. Achu JOKO, M. MBENOUN, A.P. MELEDIE, M.P. HALLE, A. MALONGUE, C. TCHENTE, T. Nana NJAMEN, G. Halle EKANE, S. NGWANE, E. BARLA, P. ABENA, P. NDOBO, C. Moungo KUIDJEU, D. ADIOGO, A. Mouelle SONE, H. Luma NAMME, Y. COPPIETERS

Reçu le 3 septembre 2014.    Accepté le 7 juillet 2015.

MOTS-CLÉS
Profil bioclinique : PVVIH, Initiation du traitement antirétroviral, Hôpital général de Douala, Hôpital de district de Nylon, Hôpital de district de Bonassama, Cameroun, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Bioclinical profile, PLHIV, Initiation of antiretroviral therapy, General hospital of Douala, District Hospital of Nylon, District Hospital of Bonassama, Cameroon, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-015-0444-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (351 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier