ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 103/1 - 2010  - pp.44-47  - doi:10.1007/s13149-009-0032-5
TITRE
Situation épidémiologique de la fièvre jaune au Burkina Faso de 2003 à 2008

TITLE
Epidemiological situation of yellow fever in Burkina Faso from 2003 to 2008

RÉSUMÉ

Malgré l’existence d’un vaccin antiamaril dans le programme élargi de vaccination (PEV) au Burkina Faso, les cas de fièvre jaune continuent d’être observés dans ce pays. En collaboration avec l’OMS, les autorités sanitaires nationales ont mis sur pied un système de surveillance impliquant le laboratoire national de référence OMS au Centre Muraz (Bobo-Dioulasso). Tous les échantillons de cas d’ictère fébrile provenant des 63 districts sanitaires du pays ont fait l’objet, dans ce laboratoire, d’une recherche d’immunoglobulines M par Elisa (enzyme linked immunosorbent assay). Les échantillons positifs ont été envoyés à l’institut Pasteur de Dakar (Sénégal) pour confirmation par la technique RT-PCR (polymerase chain reaction avec utilisation de la transcriptase inverse). De 2003 à 2005, le nombre de cas confirmés de fièvre jaune était respectivement de 1/413 (0,24 %), 14/616 (2,27 %) et 19/618 (3,07 %). Cette augmentation de la proportion était statistiquement significative. Ensuite, de 2006 à 2008, la proportion de cas confirmés était respectivement de 0,35, 0,27 et 0,54 %, sans différence significative (p = 0,69). Les investigations entomologiques conduites en 2004 à Bobo-Dioulasso ont montré que les canaris constituent 48,11 % des gîtes des moustiques, suivis des fûts métalliques, avec une forte représentation de Culex quinquefasciatus (48,7 %), suivi par Aedes aegypti (43,3 %), comme vecteurs dans les zones domestiques, avec des variations d’un secteur de résidence à l’autre. Ces résultats suggèrent qu’il faudrait sensibiliser davantage les autorités sanitaires nationales et la communauté internationale à cette maladie.



ABSTRACT

Despite the existence of antiamaril vaccine in the routine Expanded Program of Immunization (EPI) in Burkina Faso, yellow fever cases still occur in the country. In collaboration with WHO, the national health authorities set up a surveillance system through the national reference laboratory in Centre Muraz (Bobo-Dioulasso). All samples of feverish icterus cases of the 63 health districts of the country were analysed in this lab for M Immunoglobulin using Enzyme Linked Immunosorbent Assay (Elisa). Positive Elisa samples were sent to Pasteur Institute of Dakar (Senegal) for confirmation using a Reverse Transcriptase Polymerase Chain Reaction (RT-PCR) assay. From 2003 to 2005, the number of confirmed cases of yellow fever was respectively of 1/413 (0.24%), 14/616 (2.27%) and 19/618 (3.07%). This increasing of the proportion was statistical different. Then, from 2006 to 2008, the confirmed case proportion was respectively 0.35%, 0.27 and 0.54% without significant difference (P = 0.69). The entomological investigations conducted in 2004 in Bobo-Dioulasso showed that the water pots constitute 48.11% mosquitoes lodgings, followed by metal drums with a strong representation of Culex quinquefasciatus (48.7%), followed by Aedes aegypti (43.3%), as vectors in domestic areas with sectorial variations. These results suggest that more attention must be paid by the national health authorities and international community regarding this disease.



AUTEUR(S)
S. YARO, A. ZANGO, J. ROUAMBA, A. DIABATÉ, R. DABIRÉ, C. KAMBIRÉ, S.M. R. TIENDREBEOGO, T. YONLI, J.G. OUANGO, S.P. DIAGBOUGA

Reçu le 27 avril 2009.    Accepté le 20 octobre 2009.

MOTS-CLÉS
Fièvre jaune, Surveillance, Épidémiologie, Laboratoire de référence OMS, Burkina Faso, Afrique subsaharienne

KEYWORDS
Yellow fever, Surveillance, Epidemiology, WHO national reference laboratory, Burkina Faso, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (166 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier