ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 104/2 - 2011  - pp.119-124  - doi:10.1007/s13149-010-0111-7
TITRE
L’épidémie de grippe A(H1N1) 2009 dans les territoires français des Amériques: dispositif de surveillance mis en place et principaux résultats, avril 2009–janvier 2010

TITLE
Epidemic of influenza A(H1N1) 2009 in the French overseas territories of the Americas: epidemiological surveillance set up and main results, April 2009–January 2010

RÉSUMÉ

Les régions de Guadeloupe, de Guyane et de la Martinique et les collectivités de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont déployé au niveau local un dispositif spécifique pour surveiller l’émergence de la grippe A(H1N1) 2009. Après une phase de confinement basée sur la détection et la gestion individuelle des cas, une surveillance a été mise en place à l’échelle populationnelle, essentiellement basée sur les données des réseaux de médecins sentinelles et les confirmations virologiques. Tout comme l’ensemble des pays de la zone caraïbe, les cinq territoires ont subi une épidémie liée au virus A(H1N1) 2009 ayant débuté entre août et septembre 2009. Malgré une dynamique similaire, ces vagues épidémiques ont présenté des spécificités en termes d’ampleur et de sévérité, avec un taux d’attaque variant de 28 à 70 pour 1 000 habitants et un taux d’hospitalisation de 4,3 à 10,3 pour 1 000 cas. Les outils de surveillance mis en place ont permis d’obtenir une vision globale et précise des caractéristiques de l’épidémie et semblent donc tout à fait adéquats pour surveiller une éventuelle nouvelle vague épidémique. Certaines difficultés liées au contexte géographique ou sanitaire spécifique des territoires concernés (complexité de l’acheminement des prélèvements pour la surveillance virologique, survenue concomitante d’épidémies de dengue) sont apparues, et à l’inverse certaines spécificités locales (présence de comités d’experts et de réseaux actifs de médecins sentinelles) ont facilité la surveillance et la gestion de l’épisode.



ABSTRACT

Guadeloupe, French Guiana, Martinique, St. Martin and St. Barthelemy were the French territories most exposed to the new influenza A(H1N1)v, and adequate epidemiological surveillance tools were promptly developed in order to detect its emergence. The first stage, “containment phase”, consisted in detection and management of individual cases. Then, when an autochthonous A(H1N1)v circulation was confirmed, its evolution has been monitored within the whole population, mainly through data collected from sentinel doctors’ networks and virological surveillance. This allowed to detect very early the occurrence of epidemics, and to follow their evolution until they were over. Like all the other Caribbean countries, the five French overseas territories were hit by an outbreak of influenza A(H1N1)v. Although they had globally similar characteristics, each epidemic had its specificity in terms of scale and severity. They started between August and September 2009 in four of the five territories, while the last one, St. Barthelemy, was not affected until the end of the year. Attack rate estimates varied from 28 to 70 per 1000 inhabitants according to the territory, and hospitalisation rate varied from 4.3 to 10.3 per 1000 cases. Severity rate didn’t reach 1 per 1000 cases in any of the territories. Compared to metropolitan France, the surveillance system presented several strengths, including the pre-existence of both an active sentinel network and an expert committee on emerging diseases in each territory. On the other hand, specific difficulties appeared, notably linked with logistical aspects of virological surveillance and the co-circulation of dengue virus in Guadeloupe and St. Barthelemy. Despite these difficulties, the different tools allowed early detection of the epidemics and follow-up of their evolution. All of them lead to very concordant results, suggesting that they are completely appropriate to monitor a potential new epidemic wave.



AUTEUR(S)
S. LARRIEU, J. ROSINE, M. LEDRANS, C. FLAMAND, J.-L. CHAPPERT, S. CASSADOU, L. CARVALHO, A. BLATEAU, M. BARRAU, V. ARDILLON, P. QUÉNEL

Reçu le 21 mai 2010.    Accepté le 28 septembre 2010.

MOTS-CLÉS
Grippe A(H1N1) 2009, Surveillance épidémiologique, Surveillance virologique, Épidémie, Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy

KEYWORDS
Influenza A(H1N1), Epidemiological surveillance, Virological surveillance, Epidemic, Guadeloupe, French Guiana, Martinique, St-Martin and St-Barthelemy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (165 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier