ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 104/2 - 2011  - pp.153-160  - doi:10.1007/s13149-010-0121-5
TITRE
La réémergence du chikungunya à La Réunion en 2010: évolution des actions de lutte antivectorielle

TITLE
The reemergence of the chikungunya virus in Réunion Island on 2010: evolution of the mosquito control practices

RÉSUMÉ

La réémergence de la transmission autochtone du virus du chikungunya (CHIKV) par Aedes albopictus dès le mois de mars 2010 sur l’île de La Réunion, île française dans l’océan Indien, a nécessité une réponse renforcée du service de lutte antivectorielle (LAV) de l’Agence de santé océan Indien et de la surveillance épidémiologique assurée par la cellule de l’InVS en région (CIRE). Le protocole d’intervention autour des cas signalés mis en place lors de l’épidémie de chikungunya de 2005–2007 a été renforcé tant en interne par une optimisation du déploiement des moyens sur le terrain que par une collaboration accrue avec les partenaires, principalement les communes. Ainsi, ce protocole a évolué pour une meilleure réactivité et mobilisation des moyens humains et techniques autour des signalements. Du 17 mars au 1er juillet 2010, 313 enquêtes de signalements ont été réalisées, 13 036 maisons avoisinantes prospectées et 34 393 maisons ont été contrôlées lors d’un traitement adulticide spatial des quartiers urbains. L’étude des indices entomologiques montre que la seule densité vectorielle ne peut expliquer la distribution des cas du fait que l’exposition des personnes est liée à leur mode de vie, leur habitat et leur environnement. Des actions fortes de mobilisation sociale avec une réaction rapide des partenaires sociaux ont permis de sensibiliser fortement les quartiers urbains où sont survenus des cas de chikungunya à la prévention des piqûres et la gestion de leur environnement. Les résultats des opérations de lutte montrent que l’implication de la population n’est pas suffisante et que des études doivent être menées pour définir au mieux les messages de prévention pour leur bonne application.



ABSTRACT

The re-emergence of local transmission of chikungunya virus caused by Aedes albopictus since March 2010 in the Réunion Island, French territory in the southwest Indian Ocean, calls for better epidemiological surveys, vector control, and community-based chikungunya control. This paper describes the strategy and the new ways of vector control applied since the last major chikungunya virus outbreak in 2005–2007, and the high levels of collaboration with mayors and local associations for community involvement. Between March 17, 2010 (first chikungunya case) and July 1, 2010, 313 cases were investigated, 13,036 premises inspected, and 34,393 premises concerned by spatial treatment. The traditional entomologic indices don’t explain the distribution map of chikungunya cases, and many other factors have to be measured for evaluating the risk of transmission, such as lifestyle, habitat, and the kind of environment the people live in. A big information campaign was conducted beside the implementation of traditional mosquito control techniques. The two themes of this campaign are environmental management and individual protection, considered as important components of chikungunya prevention. The outcome of the mosquito control strategy demonstrates that community participation is not enough, and more studies are required to define new ways of communication for promoting community-oriented activities to prevent chikungunya epidemics.



AUTEUR(S)
J.-S. DEHECQ, M. BAVILLE, T. MARGUERON, R. MUSSARD, L. FILLEUL

Reçu le 8 septembre 2010.    Accepté le 19 octobre 2010.

MOTS-CLÉS
Chikungunya, Lutte antivectorielle, Aedes albopictus , Île de La Réunion, Océan Indien

KEYWORDS
Chikungunya, Vector control, Aedes albopictus , Réunion Island, Indian Ocean

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (372 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier