ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 104/3 - 2011  - pp.220-225  - doi:10.1007/s13149-010-0103-7
TITRE
Le risque infectieux viral chez le polytransfusé : séroprévalence de sept agents viraux dans le centre tunisien

TITLE
Viral infection risk in polytransfused adults: seroprevalence of seven viruses in central Tunisia

RÉSUMÉ

Nous avons étudié 107 patients polytransfusés (59 adultes et 48 enfants) et 160 témoins (100 donneurs de sang et 60 enfants n’ayant jamais été transfusés). Des tests immunoenzymatiques ont été utilisés pour la détection de l’antigène HBs (Ag HBs), des anticorps dirigés contre le virus de l’hépatite C (anti-VHC) et le virus de l’immunodéficience humaine (anti-VIH) et des anticorps de type IgG dirigés contre le cytomégalovirus (IgG anti-CMV), le parvovirus B19 (IgG anti-PB19) et le virus de l’hépatite E (IgG anti-VHE). Les anticorps de type IgG dirigés contre l’herpèsvirus humain de type 8 (IgG anti-HHV8) ont été détectés par immunofluorescence. Les prévalences de l’Ag HBs, des anti-VHC, des anti-VIH, des IgG anti-CMV, des IgG anti-PB19, des IgG anti-VHE et des anti-HHV8 dans le groupe polytransfusé étaient respectivement de 8,4, 4,7, 0, 86,9, 60,7, 28,9 et 47,6%; dans le groupe témoin ces mêmes prévalences étaient respectivement de 1,8, 0,6, 0, 86,2, 53,1, 10 et 12,5 %. La différence entre les deux groupes était statistiquement significative pour l’Ag HBs (p = 0,01), l’anti-VHC (p = 0,03), les IgG anti-VHE (p < 10−4) et les IgG anti-HHV8 (p < 10−4). L’analyse de ces prévalences en fonction de l’âge a montré que l’association entre marqueurs sérologiques des hépatites B et C avec la polytransfusion était limitée au groupe des adultes. Dans le groupe des polytransfusés, l’infection par le HHV8 était significativement plus importante chez les sujets nés avant la date de l’instauration de l’utilisation de produits sanguins déleucocytés chez les polytransfusés. Nos résultats corroborent les données de la littérature sur le risque de transmission transfusionnelle du VHE et du HHV8. La vaccination contre l’hépatite B et l’amélioration des tests de dépistage ont un rôle important dans la réduction du risque de transmission des hépatites B et C chez les jeunes polytransfusés. Le risque résiduel de transmission virale persiste pour plusieurs virus et nécessite des efforts supplémentaires en matière de sécurité transfusionnelle.



ABSTRACT

The aim of this study is to evaluate the prevalence of seven transfusion-transmitted viruses in polytransfused adults and children comparatively with a group of healthy control subjects. We studied 107 polytransfused patients (59 adults and 48 children) and 160 control subjects (100 blood donors and 60 children). Immunoenzymatic tests were used for detection of HBs antigen (HBs Ag), antibodies against hepatitis C Virus (anti-HCV), and human immunodeficiency virus (anti-HIV), and IgG antibodies against human cytomegalovirus (IgG anti-CMV), human parvovirus B19 (IgG anti-PB19), and hepatitis E virus (IgG anti-HEV). An immunofluorescent assay was performed for the detection of human herpesvirus 8 antibodies (anti-HHV8). Prevalence of HBs Ag, anti-HCV, anti-HIV, IgG anti-CMV, IgG anti-PB19, IgG anti-HEV, and anti-HHV8 in polytransfused group was 8.4, 4.7, 0, 86.9, 60.7, 28.9, and 47.6%, respectively, and 1.8, 0.6, 0, 86.2, 53.1, 10, and 12.5%, respectively, in the control group. The difference in prevalence between the two groups was statistically significant for HBs Ag (P = 0.01), anti-HCV (P = 0.03), IgG anti-HEV (P < 10−4), and IgG anti-HHV8 (P < 10−4). Categorization according to age showed that hepatitis B and C risk was limited in adult polytransfused group. HHV8 infection was higher in polytransfused subjects born before the use of leucocyte-depleted blood components. Our results corroborate literature data on the risk of HEV and HHV8 infection by blood transfusion. Hepatitis B vaccination and improvement in screening tests have an important role in reduction of hepatitis B and C risk in transfusion, especially in young polytransfused persons. However, a residual risk of transmitting viral infections persists, and efforts are needed to improve transfusion safety.



AUTEUR(S)
N. HANNACHI, L. BOUGHAMMOURA, M. MARZOUK, M. TFIFHA, A. KHLIF, S. SOUSSI, H. SKOURI, J. BOUKADIDA

Reçu le 6 février 2010.    Accepté le 5 octobre 2010.

MOTS-CLÉS
Virus, Polytransfusion, Donneurs de sang, Enfants, Tunisie, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Virus, Polytransfused, Blood donor, Children, Tunisia, Maghreb, Northern Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (98 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier