ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 104/4 - 2011  - pp.243-249  - doi:10.1007/s13149-011-0151-7
TITRE
Comparaison de l’efficacité de la chloroquine versus sulfadoxine-pyriméthamine dans la prévention du paludisme chez la femme enceinte dans la région de Toamasina (Madagascar)

TITLE
Comparison of efficacy of chloroquine versus sulfadoxine-pyrimethamine in malaria prevention in pregnant women in the Toamasina region (Madagascar)

RÉSUMÉ

Nous avons mené une étude prospective comparant l’efficacité de la chimioprophylaxie par la prise hebdomadaire de chloroquine (CQ) et le traitement présomptif intermittent par la sulfadoxine-pyriméthamine (SP) durant deux ans, du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2008, dans une zone de paludisme stable dans la région de Toamasina (Madagascar). Cinq cent dix-neuf femmes enceintes ont été incluses dans cette étude (CQ = 285 ; SP = 256). Les caractères sociodémographiques de chaque groupe sont identiques. On a observé dans le groupe CQ un nombre plus élevé de parasitémies périphériques positives (CQ = 8,07 % vs SP = 2,73 % ; p = 0,0068) et de cas de paludisme grave (CQ = 1,75 % vs SP = 0 % ; p = 0,0332). L’anémie était plus fréquente dans le groupe CQ (CQ = 4,21 % vs SP = 0,35 % ; p = 0,0038). Le taux d’infestation placentaire est également plus élevé dans le groupe CQ (CQ = 7,01 % vs SP = 0,39 % ; p = 0,00001). Le taux de nouveau-nés à faible poids à la naissance et de mort in utero est plus faible dans le groupe SP respectivement (CQ = 4,21 % vs SP = 0,78 % ; p = 0,0121) et (CQ = 1,75 % vs SP = 0 % ; p = 0,0332).



ABSTRACT

Malaria still represents a great cause of death in sub-Saharan African areas, mainly among pregnant women. We conducted this prospective study during two years in a malaria-endemic stable region in the east of Madagascar (Toamasina) with an aim to compare the efficacy of weekly chloroquine (CQ) and the use of intermittent presumptive treatment by sulfadoxine-pyrimethamine (SP). 519 pregnant women were included in this study (CQ = 285; SP = 256). Socio-demographical characteristics of each group were identical. We found more peripheral parasitemia (CQ = 8.07% vs SP = 2.73%; P = 0.0068) and severe malaria in the CQ group (CQ = 1.75% vs SP = 0%; P = 0.0332). Anemia was more frequent in the CQ group (CQ = 4.21% vs SP = 0.35%; P = 0.0038). Placental infestation rate was also higher in the CQ group (CQ = 7.01% vs SP = 0.39%; P = 0.00001). Low birth weight and fetal death were lower in the SP group respectively [(CQ = 4.21% vs SP = 0.78%; P = 0.0121) and (CQ = 1.75%vs SP = 0%; P = 0.0332)].



AUTEUR(S)
J.A. RANDRIAMBELOMANANA, H. RAKOTOARISOA, S.A. HERINIRINA, B.A. ZAFINDRAVOLA, H.R. ANDRIANAMPANALINARIVO

Reçu le 2 octobre 2010.    Accepté le 1 février 2011.

MOTS-CLÉS
Anémie, Chloroquine, Sulfadoxine-pyriméthamine, Grossesse, Consultation prénatale, Paludisme, Prévention, Prophylaxie, Hypotrophie, Traitement présomptif intermittent, Toamasina, Madagascar, Océan Indien

KEYWORDS
Anemia, Chloroquine, Sulfadoxine-pyrimethamine, Pregnancy, Prenatal consultation, Prevention, Prophylaxis, Malaria hypotrophy, Intermittent presumptive treatment, Toamasina, Madagascar, Indian Ocean

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (117 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier