ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 104/5 - 2011  - pp.357-360  - doi:10.1007/s13149-011-0152-6
TITRE
Morsures de serpent à l’hôpital national de Niamey: à propos de 53 cas

TITLE
Snake bites in the emergency unit of Niamey National Hospital, Niger

RÉSUMÉ

De juillet 2005 à septembre 2006, nous avons mené une étude prospective sur les envenimations par morsure de serpent au service des urgences de l’hôpital national de Niamey (HNN). Le but de l’étude était de faire la synthèse des caractéristiques des envenimations par morsure de serpent. Nous avons inclus 53 patients consécutifs. Il existait une prédominance masculine avec un sex-ratio de 1,8. L’âge moyen était de 29 ± 17 ans. Il existait une variation saisonnière avec recrudescence du nombre de morsures de septembre à novembre. Dans 60 % des cas, le serpent n’a pas été identifié, et la morsure survenait dans 43 % des cas, au cours de la marche. Cliniquement, 5 % des patients n’ont pas présenté de signes d’envenimation, 7 % ont présenté des troubles de la coagulation; 88 % des patients n’ont pas bénéficié d’une immunothérapie antivenimeuse. La létalité a été de 15 %. Les principales causes de décès étaient l’hémorragie (six cas), l’insuffisance rénale aiguë (un cas) et le tétanos (un cas).



ABSTRACT

This study was aimed at assessing envenomations caused by snakebite in Niamey National Hospital, between July 2005 and September 2006. We included 53 victims of snakebites. The wounded distribution indicated more wounded males than females (sex ratio = 1.78:1). The mean age was 29 ± 17 years. September to November seemed a period of higher risk. The snake was not identified in 60% of the cases. The bite occurred during March in 43% of the cases. Clinically, 6% of the patients showed no signs of envenomation and 7% presented bleeding disorders; 88% of the patients did not receive anti-venom. The lethality rate was 15%.



AUTEUR(S)
E. ADEHOSSI, R. SANI, M. BOUKARI-BAWA, S. NIAOURO, F. GBAGUIDI, I. ABDOU, P. PAROLA

Reçu le 7 octobre 2008.    Accepté le 18 janvier 2011.

MOTS-CLÉS
Morsures de serpent, Hôpital, Niamey, Niger, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Snakebite, Hospital, Niamey, Niger, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (77 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier