ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 105/3 - 2012  - pp.189-193  - doi:10.1007/s13149-012-0234-4
TITRE
Données épidémiologiques sur l’envenimation scorpionique en Algérie

TITLE
Epidemiological data on scorpion envenomation in Algeria

RÉSUMÉ

Ce travail présente la stratégie nationale de prévention et de lutte contre l’envenimation scorpionique qui repose sur la formation du personnel de santé, l’information, l’éducation et la communication, ainsi que sur la standardisation de la prise en charge sur la base d’un consensus thérapeutique. Le suivi et l’évaluation des actions sont réalisés par les indicateurs épidémiologiques grâce à l’implantation d’un système d’information basé au niveau des services d’épidémiologie, de l’INSP (Institut national de santé publique) et de la Direction de la prévention du ministère de la santé. Les supports d’information sont des fiches de déclaration mises en place dans les différentes structures sanitaires, qui permettent de collecter les données relatives aux piqûres et décès par envenimation scorpionique. Les synthèses mensuelles des notifications transmises par les wilayas sont recueillies, saisies et traitées par le logiciel Epi info en utilisant des indicateurs de suivi. De 2005 à 2010, on a remarqué une stagnation du nombre de cas de piqûres avec une moyenne de 50 000 cas par an et une mortalité qui est passée de plus de 100 décès à une cinquantaine ces dernières années. Les proportions les plus élevées de piqûres ont été enregistrées pendant la période estivale. La tranche d’âge la plus touchée par les piqûres de scorpions est celle des 15–49 ans, soit la population active, mais les enfants de 5–14 ans occupent la première place en terme de mortalité. Ces taux sont variables selon les années et les régions. Malgré les efforts entrepris, l’envenimation scorpionique en Algérie demeure une préoccupation et nos principaux défis sont le renforcement de l’action intersectorielle au niveau local et l’amélioration de la qualité de prise en charge.



ABSTRACT

The scorpion envenomation is a major public health problem in Algeria. Given this fact, the Ministry of Health has developed a national strategy for prevention and control based on the training of health personnel, information, education and communication, and standardization of care on the basis of a therapeutic consensus. The monitoring and evaluation activities are carried out by epidemiological indicators through the implementation of an information system based in the services of Epidemiology, INSP (National Institute of Public Health) and Prevention Department of the Health Ministry. The information carriers are report cards implemented in different health facilities that collect data on bites and deaths from scorpion envenomation. Summaries of notifications from the wilayas are collected monthly, and processed by the Epi info software using monitoring indicators. From 1991 to 2010, there has been a stagnation in the number of stings with an average of 50,000 cases per year, but mortality decreased from more than 100 deaths in the last fifty years to 50 nowadays. The higher proportion of stings was recorded during the summer period. The most affected group is from 15 to 49 years which constitute the workforce, but children from 5 to 14 years rank first in terms of mortality. But these rates vary across years and regions. Despite all these efforts, the scorpion envenomation in Algeria remains of concern and our main challenges are to strengthen cross-sectional actions at the local level and improving the quality of care.



AUTEUR(S)
H. HELLAL, M. GUERINIK, L. GRIENE, Y. LAID, S. MESBAH, R. MERAD, B. ALAMIR

Reçu le 29 septembre 2011.    Accepté le 28 février 2012.

MOTS-CLÉS
Envenimation, Scorpion, Sérum antiscorpionique, Mortalité, Epidémiologie, Traitement, Algérie, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Envenomation, Scorpion, Antiscorpionic serum, Mortality, Epidemiology, Treatment, Algeria, Maghreb, Northern Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (229 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier