ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 106/1 - 2013  - pp.37-42  - doi:10.1007/s13149-012-0246-9
TITRE
Profil clinicobiologique, thérapeutique et évolutif des patients infectés par le VIH hospitalisés au service des maladies infectieuses et tropicales d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

TITLE
Clinical, biological, therapeutic and evolving profile of patients with HIV infection hospitalized at Infectious and tropical diseases unit in Abidjan (Ivory Coast)

RÉSUMÉ

L’objectif de cette étude est de décrire le profil clinicobiologique, thérapeutique et évolutif actuel des patients infectés par le VIH (PVVIH) de la file active du service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) afin d’améliorer leur prise en charge. Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive sur les dossiers des PVVIH hospitalisés dans le SMIT du CHU de Treichville (Abidjan) de 2006 à 2007. En deux ans, 447 patients ont été inclus. Leur âge moyen était de 39 ans [18 et 86 ans] et le sex-ratio de 0,69. Sur les 447 patients, 35 % étaient sans profession et 67 % étaient naïfs de traitement antirétroviral (TARV). La durée du TARV était inférieure à six mois chez 59 % des patients traités. Le délai moyen de mise sous TARV était de sept semaines. Parmi les patients naïfs de TARV, 41,9 % ont été perdus de vue, 35,9 % en attente du TARV et 22,1 % étaient dans l’attente du bilan initial. Au début du TARV, 79,6 % des patients avaient un taux de CD4 inférieur à 200/mm3. Les causes d’hospitalisation classant dans le sida étaient dominées par la tuberculose (34,2 %), la toxoplasmose cérébrale (17,9 %) et la cryptococcose neuroméningée (8 %). Les principales causes d’hospitalisation non classant dans le sida étaient la pyélonéphrite (6,5 %), la pneumopathie bactérienne (5,4 %) et l’encéphalite infectieuse indéterminée (4,9 %). La létalité hospitalière était de 24,4 % dont 22,9 % due à la tuberculose, 20,2 % due à la toxoplasmose cérébrale, 18,3 % due à l’encéphalite infectieuse indéterminée et 13,7 % due à la cryptococcose neuroméningée. Le profil des PVVIH hospitalisés est caractérisé par une immunodépression profonde liée à un diagnostic tardif et une mortalité élevée liée aux infections opportunistes sévères et un TARV tardif.



ABSTRACT

The objective of this study is to describe the clinical, biological, therapeutic and evolving current profile of hospitalized patients with HIV infection in the cohort of the Infectious and Tropical Diseases Unit (ITDU) in the aim to improve their care management. This is a retrospective study, conducted on medical data of hospitalized cases of patients with HIV infection in the ITDU at the teaching hospital of Treichville (Abidjan) from 2006 to 2007. During the two years, 447 patients were included in the study. Their average age was 39 years [18 years-86 years] and sex ratio was 0.69. Of the 447 patients, 35% were unemployed and 67% were new patients who had never undergone antiretroviral therapy (ART). The duration of drug exposure was less than 6 months in 59% of treated patients. The average time to initiate ART was seven weeks. Among naive patients 41.9% were lost to follow up, 35.9% were waiting for treatment and 22.1% waiting for baseline biological test to initiate ART. At the initiation of ART, 79.6% of patients had a CD4 count less than 200/mm3. The reasons of hospitalization defining AIDS were dominated by tuberculosis (34.2%), cerebral toxoplasmosis (17.9%) and neuromeningeal cryptococcosis (8%). The main reasons of hospitalization in classifying non-AIDS were pyelonephritis (6.5%), bacterial pneumonia (5.4%) and undetermined infectious encephalitis (4.9%). Hospital mortality was 24.4%. The leading causes of death were tuberculosis (22.9%), cerebral toxoplasmosis (20.2%), undetermined infectious encephalitis (18.3%) and cryptococcal meningitis (13.7%). The profile of PLHIV in hospital is characterized by profound immunosuppression due to late diagnosis and high mortality associated with severe opportunistic infections and late initiation of ART



AUTEUR(S)
O. KRA, Y.T. ABA, K.H. YAO, B. OUATTARA, F. ABOUO, K.A. TANON, S. EHOLIÉ, E. BISSAGNENÉ

Reçu le 3 juin 2011.    Accepté le 3 août 2012.

MOTS-CLÉS
Antirétroviral, Hôpital, Profil, Sida, VIH, Abidjan, Côte d’Ivoire, Afrique

KEYWORDS
Antiretroviral, Hospital, Profile, AIDS, HIV, Abidjan, Côte d’Ivoire, Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (134 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier