ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 106/1 - 2013  - pp.9-12  - doi:10.1007/s13149-012-0269-2
TITRE
Le pied de Madura: pathologie rare au Maroc (à propos de 15 cas)

TITLE
Madura foot: a rare pathology in Morocco (about 15 cases)

RÉSUMÉ

Les mycétomes constituent une pathologie rare au Maroc. Le but de ce travail est de mieux faire connaître cette infection, peu diagnostiquée dans notre contexte par les praticiens marocains, ainsi que de montrer les limites du traitement médical au cours de l’atteinte du pied de Madura. Il s’agit d’une série rétrospective de 15 patients d’âge moyen 34 ans. Tous les patients ont présenté des lésions classiques: tuméfactions fistulisées d’évolution lente avec une localisation podale élective. Le traitement médical n’a pas donné de résultats, malgré l’identification des agents pathogènes chez tous les patients; à cause du retard de consultation, de la méconnaissance du diagnostic et de l’atteinte osseuse associée. Quatorze patients ont subi des amputations de nécessité. Après un recul moyen de trois ans, tous les patients amputés ont eu une bonne évolution grâce à un appareillage orthopédique adapté et à un soutien psychologique. Le retard diagnostique et les lésions avancées des mycétomes dans notre pays rendent le traitement médical inefficace. Le recours à des amputations de jambe avec des appareillages adaptés reste une alternative thérapeutique simple permettant aux patients une réinsertion socioprofessionnelle meilleure. Les mycétomes se caractérisent par un retard diagnostique manifeste. Le pronostic est aggravé par l’atteinte osseuse qui reste dramatique pouvant aboutir à l’amputation.



ABSTRACT

Mycetoma is a rare disease in Morocco. The purpose of this work is to increase the awareness of this infection that is still not diagnosed in our context by Moroccan practitioners, as well as to show the medical treatment limits in Madura foot disease. This is a retrospective study of 15 patients with an average age of 34 years. All patients presented classic lesions: swelling fistulizing of slow evolution, with elective foot localization. In spite of the identification of pathogenic agents, the delay of diagnosis and the osseous infringement imposed amputations for 14 patients. After a 3-year follow-up, all patients with amputation had a good evolution with the help of adapted orthopedic equipment and psychological support. The delay of diagnosis and the advanced lesions of mycetoma in Morocco make the medical treatment ineffective. The recourse to leg amputation with suitable equipment is a simple alternative treatment that improves better social and professional reintegration. Mycetoma is characterized by an obvious delay of diagnosis. The forecast is worsened by the osseous infringement. Sometimes it can be dramatic and may lead to amputation.



AUTEUR(S)
A. MESSOUDI, S. FNINI, Y. EL ANDALOUSSI, A. CHARAFEDDINE, S. MAROUANE, M. OUARAB, A. LARGAB

Reçu le 3 mai 2012.    Accepté le 27 septembre 2012.

MOTS-CLÉS
Mycétome, Pied de Madura, Traitement médical, Amputation, Hôpital, Casablanca, Maroc, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Mycetoma, Madura foot, Medical treatment, Amputation, Hospital, Casablanca, Morocco, Maghreb, Northern Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (227 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier