ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 106/3 - 2013  - pp.188-192  - doi:10.1007/s13149-013-0301-1
TITRE
Prévalence de Plasmodium falciparum, de l’anémie et des marqueurs moléculaires de la résistance à la chloroquine et à la sulfadoxine-pyrim éthamine chez les femmes accouchées à Fana, Mali

TITLE
Prevalence of Plasmodium falciparum, anemia and molecular markers of chloroquine and sulfadoxine-pyriméthamine resistance in delivered women in Fana, Mali

RÉSUMÉ

La présente étude avait pour objectif de décrire la morbidité du paludisme et la fréquence des marqueurs moléculaires de résistance à la sulfadoxine-pyriméthamine (SP) et à la chloroquine (CQ) dans une zone d’endémie palustre au Mali. Il s’agissait d’une étude transversale d’observation effectuée de novembre 2005 à janvier 2006. L’étude a porté sur 200 femmes enceintes ayant accouché à la maternité de Fana, parmi lesquelles la classe d’âge des 14–19 ans (28,5 %) prédominait. Au total, 52,3 % (104/200) et 15 % (30/200) des femmes examinées étaient porteuses de Plasmodium falciparum respectivement dans le sang périphérique et le placenta. Le taux de prévalence de l’anémie était de 44,5 % (89/200). La fréquence de la mutation Pfcrt K76T de l’infection due à P. falciparum dans le sang périphérique était de 68,8 % (11/16) contre 100 %(16/16) dans le placenta (p = 0,004). La mutation DHFR N51I était présente dans 12,5 % (2/16) et 18,8 % (3/16) des cas respectivement dans le sang périphérique et dans le placenta (p= 0,12). Quant à la mutation DHPS A437G, elle a été observée avec une fréquence de 25 % (4/16) aussi bien dans le sang périphérique que dans le placenta. En revanche, nous n’avons pas mis en évidence de mutants DHPS K540E et DHFR 164L.



ABSTRACT

The aim of this study was to describe the malaria morbidity and the frequencies of molecular markers of resistance to chloroquine and sulfadoxine-pyrimethamine in pregnant women at delivery in Mali. Two hundred pregnant women have been included at the delivery clinic in Fana. The age group of 14–19 years was predominant. Fifty two per cent (52.3%: 104/200) were malaria slides positive in their peripheral blood and 15% (30/200) of the women carried parasite in their placenta. The prevalence rate of anemia was 44.5% (89/200). PCR technique was successfully performed on 16 paired samples. The frequency of the Pfcrt K76T mutants in Plasmodium falciparum infections in peripheral blood was 68.8% (11/16) and 100 % (16/16) in the placenta (p = 0.004). The frequency in peripheral blood of the DHFR N51I mutation was 12.5% (2/16) and 18.8% (3/16) in the placenta (p=0.12). The frequencies of the DHPS A437G mutants were similar in both sites 25% (4/16). No DHPS K540E and DHFR 164L mutations were found in the Fana pregnancy women samples.



AUTEUR(S)
S. DOUMBO, O.A. ONGOIBA, D. DOUMTABÉ, A. DARA, T.D. OUOLOGUEM, K. KAYENTAO, A. DJIMDÉ, B. TRAORÉ, O.K. DOUMBO

Reçu le 18 octobre 2012.    Accepté le 11 juin 2013.

MOTS-CLÉS
Paludisme, Grossesse, Primipares, Morbidité, Anémie, Sang périphérique, Placenta, TIPg-SP, Mutations, Pfcrt , DHPS A437G, DHFR K76T, Fana, Koulikoro, Mali, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Malaria, Pregnancy, First-child, Morbidity, Anemia, Peripheral blood, Placenta, IPTp-SP, Mutations, Pfcrt , DHPS A437G, DHFR K76T, Fana, Koulikoro, Mali, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (134 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier