ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 107/3 - 2014  - pp.159-164  - doi:10.1007/s13149-014-0365-6
TITRE
Profil des cytokines associées à la protection contre les accès palustres au cours de la grossesse en zone hypo-endémique au Sénégal

TITLE
Profile of cytokines associated with protection against malaria episodes during pregnancy in hypo-endemic area in Senegal

RÉSUMÉ

Dans les zones d’endémie palustre comme le Sénégal, le traitement préventif intermittent (TPI) a été adopté pour prévenir le paludisme chez la femme enceinte. Cependant, l‘impact du TPI sur le développement de l‘immunité n‘est pas encore bien documenté. Nous avons mené une étude prospective sur 100 femmes enceintes sous TPI venues en consultation prénatale à la maternité de l’hôpital RoiBaudouin de Guédiawaye au Sénégal de septembre à décembre 2008. Un prélèvement de sang a été réalisé à l‘inclusion et à l’accouchement pour déterminer la prévalence palustre et la production des cytokines IL10, IL12, TNFα et IFNγ par ELISA. Parmi les 100 femmes incluses, 17 % étaient positives au TDR à l’inclusion, dont une seule confirmée par microscopie. A l’inclusion, la production moyenne d’IL10 était légèrement plus élevée chez les femmes négatives (8 UA) comparée aux femmes positives par TDR (7 UA) p=0,069. Cependant, à l’accouchement, la tendance s’est inversée avec une moyenne de production d’IL10 plus élevée chez les femmes positives (6,8 UA) comparée aux femmes négatives (5 UA) (p=0,014). D’une manière générale le taux des cytokines inflammatoires; IL12; IFNγ et TNFα a augmenté entre l’inclusion et l’accouchement. A l’inclusion une faible production d’IL12 était notée aussi bien chez les femmes avec TDR positif (0,42 UA) que chez les femmes avec TDR négatif (0,15 UA). Une diminution de la production d’IFNγ et du TNFα a été entre l‘inclusion et l‘accouchement aussi bien chez les femmes positives que chez les négatives. Les cytokines IL12 et IFNγ sembleraient être impliquées dans le développement de l‘immunité antipalustre pendant la grossesse.



ABSTRACT

Background: Malarial infection in non immune pregnant women is a major risk factor for pregnancy failure. However in malaria endemic areas, intermittent preventive treatment (IPTp) have been adopted to prevent malaria in pregnancy women since 2003 in Senegal. The impact of IPT on the development of immunity is not very well documented. We conducted a prospective study at the RoiBaudouin maternity hospital of Guediawaye in Senegal to assess IL10, IL12, TNFα and IFNγ cytokines production in pregnant women under IPTp. Cytokines were analyzed in 82 sera at inclusion and delivery. P. falciparum HRP2 antigen was detected in 17% of women included by rapid diagnostic test (RDT). At inclusion the mean of IL10 response was higher in P. falciparum negative women (8 UA) compare to RDT-positive women (7 UA) p=0.069 while in delivery the opposite was found p=0.014. Low production of inflammatory cytokines IL12, IFNγ and TNFα was noted in both groups. Between inclusion and delivery, a significant increase of IL-10 production was noted while a decrease of IFNγ and TNFα cytokine was noted. Thus, IL12 and IFNγ responses may synergistically associate as malaria immune response during pregnancy.



AUTEUR(S)
M. NDIAYE, J.L. NDIAYE, R. TINE, K. SYLLA, B. FAYE, I. DIOUF, D. SOW, A.C. LO, A. ABIOLA, Y. DIENG, O. GAYE

Reçu le 15 novembre 2013.    Accepté le 11 mars 2014.

MOTS-CLÉS
Cytokines, Immunité, Paludisme, Femme enceinte, P. falciparum , Accouchement, IPT, Hôpital, Guédiawaye, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Cytokines, Immunity, Malaria, Pregnant women, P. falciparum , Delivery, IPT, Hospital, Guediawaye, Senegal, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (165 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier