ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 107/4 - 2014  - pp.266-272  - doi:10.1007/s13149-014-0343-z
TITRE
Le partage du statut sérologique des personnes vivant avec le VIH à 10 ans de traitement antirétroviral au Sénégal

TITLE
Disclosing HIV status: the experience of PLHIV after 10 years of ARV treatment in Senegal

RÉSUMÉ

Les taux de partage du statut VIH observés en Afrique, notamment avec le partenaire, sont trop faibles pour permettre d’appliquer les stratégies de prévention de manière optimale. L’accès aux antirétroviraux semble avoir facilité le partage du statut à court terme, mais les connaissances sur les pratiques à long terme sont limitées. Une étude auprès de 185 personnes a analysé les facteurs associés au partage en général, et avec le partenaire en particulier, en 10 ans de traitement antirétroviral à Dakar. Deux PVVIH sur trois ont partagé leur statut avec au moins une personne, et 56 % avec le partenaire. Les principaux résultats concernent les facteurs associés au partage avec le partenaire (avoir un enfant, connaître le statut du partenaire), différents de ceux associés au partage en général (durée de suivi, niveau d’études secondaire ou supérieur, être membre d’une association). Après dix ans, 44 % des personnes vivant toujours en couple n’ont pas partagé, sans différences significatives selon le sexe et le régime matrimonial. Ces résultats invitent à renouveler régulièrement le conseil envers les PVVIH pendant leur suivi médical.



ABSTRACT

Rates of HIV status disclosure observed in Africa, especially to partners, are too low for an optimal implementation of preventive strategies. Access to antiretroviral drugs appears to have facilitated disclosure in the short term, but knowledge is insufficient about long-term practices. A study held with 185 people living with HIV (PLHIV) examined factors associated with disclosure in general and with partners over 10 years of antiretroviral treatment in Dakar. Two third of PLHIV disclosed their status to at least one person, and 56% with their partners. The main results concern factors associated with disclosure to partners (having a child, knowing one’s partner status) which are different from factors associated to disclosure in general (duration of ART treatment, secondary or higher education level, being a member of an association). After ten years, 44% of people still living in couple has not disclosed (no significant differences by sex and marital regime). These results invite to regularly offer counselling to PLHIV during follow-up.



AUTEUR(S)
J. COUTHERUT, A. DESCLAUX

Reçu le 14 octobre 2012.    Accepté le 5 décembre 2013.

MOTS-CLÉS
Cohorte ANRS 1215, PVVIH, VIH, Partage du statut, Antirétroviraux, Couple, Dakar, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
ANRS 1215 Cohort, PLHIV, HIV, Status disclosure, ART, Couple, Dakar, Senegal, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (232 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier