ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 107/4 - 2014  - pp.230-233  - doi:10.1007/s13149-014-0352-y
TITRE
Efficacité clinique et biologique des traitements antirétroviraux : exemple de la cohorte ANRS 1215

TITLE
Clinical and biological effectiveness of antiretroviral therapy in the ANRS 1215 cohort

RÉSUMÉ

En 1998, la cohorte ANRS 1215 était initiée au Sénégal en même temps que l’un des premiers programmes africains d’accès aux traitements antirétroviraux : 444 adultes infectés par le VIH et traités ont été inclus entre 1998 et 2004 et suivis jusqu’en 2010. La mortalité avant six mois était de 15,6/100 personnes-années (PA) et fortement associée à l’importance de l’immunodépression initiale. Elle baissait ensuite à 3,36/100 PA. La probabilité cumulée d’échec virologique était de 25 % à 60 mois et celle de résistance de 16 % à 48 mois.



ABSTRACT

In 1998, the cohort ANRS 1215 was launched in Senegal with one of the first African antiretroviral treatment programs. Four hundred forty four HIV-infected adults started on ART were included between 1998 and 2004, and followed up to 2010. Mortality before 6 months was 15.6/100 person-year (PY) and associated to the initial disease severity. It decreased to 3.36/100 PY thereafter. The cumulative risks of virologic failure at 60 months and of drug resistance at 48 months were 25% and 16%, respectively.



AUTEUR(S)
P. DE BEAUDRAP, A. DIOUF, K. BOUSSO NIANG

Reçu le 22 octobre 2012.    Accepté le 14 janvier 2014.

MOTS-CLÉS
Cohorte ANRS 1215, PVVIH, VIH, ARV Mortalité, CD4, Résistance, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
ANRS 1215 Cohort, PLHIV, HIV, ART, Mortality, CD4, Drug resistance, Senegal, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (313 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier