ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/1 - 2016  - pp.20-25  - doi:10.1007/s13149-016-0473-6
TITRE
Infections à virus respiratoire syncytial (VRS) au CHU pédiatrique Charles de Gaulle de Ouagadougou, Burkina Faso

TITLE
Respiratory syncytial virus (RSV) infections in the pediatric teaching hospital Charles de Gaulle of Ouagadougou, Burkina Faso

RÉSUMÉ

Les infections à virus respiratoire syncytial (VRS) sont peu connues au Burkina Faso. Notre étude a pour objectif d’étudier les aspects épidémiologiques et cliniques des infections à VRS chez les nourrissons hospitalisés au Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de Gaulle de Ouagadougou. Entre le 1er juillet 2010 et le 30 juin 2011 nous avons analysé par la technique de l’immunofluorescence directe (IFD) et de la polymerase chain reaction (PCR) les prélèvements nasopharyngés effectués chez des enfants âgés de 0 à 36 mois consultants ou hospitalisés dans notre structure. Au total, 210 patients dont 74 malades de la consultation externe (35,2 %) et 136 malades hospitalisés (64,7 %) ont bénéficié d’une aspiration nasopharyngée. Les motifs de consultation étaient la toux (91,7 %), la rhinite (79,2 %), la fièvre (79,2 %) et la détresse respiratoire (66,7 %). Les diagnostics évoqués sont dominés par la bronchiolite aiguë dans 14 cas (58,3 %) suivi de la pneumopathie aiguë chez 7 patients (29,1 %), puis de la grippe chez un patient (4,2 %). Nous avons détecté par immunofluorescence directe les antigènes des virus respiratoires dans 21 aspirations nasopharyngées avec 10 cas d’infections à VRS, soit 47,6 %. La technique PCR réalisée sur 208 échantillons a permis d’identifier 153 échantillons positifs (73,2 %) dont 24 VRS, soit une prévalence globale de 16,2 % avec un pic de 18 cas (75 %). au mois d’octobre. Tous les patients avant toute confirmation virologique ont bénéficié d’une antibiothérapie souvent multiple d’au moins 10 jours qui n’était pas toujours nécessaire. L’évolution a été favorable chez tous nos patients. Cette étude confirme la place importante des virus qui sont détectés dans 70 % des cas. La méthode de détection par PCR multiplex, certes coûteuse mais efficace et performante, mérite son utilisation dans nos pays en voie de développement pour éviter la prescription irrationnelle d’antibiotique.



ABSTRACT

Human respiratory syncytial virus (RSV) infections are little known in Burkina Faso. The objective of our work is to study the epidemiological and clinical aspects of RSV infections in infants in the Pediatric Teaching Hospital Charles de Gaulle of Ouagadougou. Between July 1st 2010 and June 30th 2011, we analyzed by direct immunofluorescence and PCR nasopharyngeal swabs from children from 0 to 36 months old. All in all, 210 patients among whom 74 from the external consultation (35.2%) and 136 hospitalized (64.7%) benefited from a nasopharyngeal aspiration. The motives for consultation were cough (91.7%), rhinitis (79.2%), fever (79.2%) and respiratory distress syndrome (66.7%). The evoked diagnoses were predominantly the acute bronchiolitis in 14 cases (58.3%) followed by the acute pulmonary disease in 7 patients (26.2%) then flue in 1 patient (16.7%). We detected by direct immunofluorescence the antigens of the respiratory viruses in 21 nasopharyngeal aspirations with 10 cases of respiratory syncytial virus (RSV) infections (47.6%). The PCR realized on 208 samples allowed to identify 153 positive samples (73.2%) with 24 RSV, i.e. a global prevalence of 16.1% with a peak of 18 cases (75%). In October, all the patients benefited from an often multiple antibiotic treatment of at least 10 days which was not still necessary. The evolution was favorable for all patients. This study confirms the important place of the viruses which are detected in 70% of the cases. The PCR multiplex, certainly expensive but effective and successful, deserves to be used in our developing countries to avoid the irrational prescription of antibiotic.



AUTEUR(S)
S.O. Ouédraogo YUGBARÉ, R. OUÉDRAOGO, A. NENEBI, B. TRAORÉ, L. CONGO, F. YONLI, D. KIMA, P. BONANÉ, D. YÉ, J.-C. PLANTIER, A. VABRET, Christine MARGUET, M. GUEUDIN

Reçu le 20 octobre 2015.    Accepté le 22 décembre 2015.

MOTS-CLÉS
Infections respiratoires aiguës, Virus respiratoire syncytial, VRS, Nourrissons, CHUP Charles de Gaulle, Burkina Faso, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Acute respiratory infections, Human respiratory syncytial virus, RSV, Infants, Pediatric teaching hospital Charles de Gaulle, Burkina Faso, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0473-6.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (137 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier