ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/1 - 2016  - pp.26-30  - doi:10.1007/s13149-015-0466-x
TITRE
Évolution temporelle des captures d’anophèles en région d’altitude de Lwiro-Katana (République démocratique du Congo)

TITLE
Temporary evolutions of flies anopheles in high altitude region of Lwiro-Katana (Democratic Republic of the Congo)

RÉSUMÉ

Des sept espèces d’anophèles identifiées dans la région de Lwiro-Katana en 1967, quatre ont été régulièrement récoltées au stade larvaire au cours des neuf enquêtes effectuées durant ces cinquante dernières années. Par ordre croissant de fréquences, il s’agit de : Anopheles funestus, An. gambiae sl, An. demeilloni et An. marshallii. Les larves de ces espèces se développent presque toutes dans des gîtes à eau claire, fraîche, ensoleillée et avec ou non un léger couvert végétal. Ces gîtes larvaires sont très généralement créés dans la région par les activités humaines. Les courbes d’évolution des 3 espèces anophéliennes les plus importantes dans l’épidémiologie du paludisme présentes à Lwiro-Katana montrent une très nette tendance à l’augmentation des captures d’An. gambiae sl au fil du temps, une présence relativement constante d’An. funestus, et une régression, amorcée dès les années 1980 jusqu’à sa disparition temporaire en 2014 de l’espèce An. marshallii. La présence des autres espèces d’Anopheles a été variable et dépend autant de perturbations environnementales que de facteurs climatiques saisonniers. Toutes ces espèces présentent un intérêt scientifique et enrichissent la biodiversité d’une région. Certaines espèces anophéliennes ont également un intérêt sanitaire, notamment celles intervenant dans la transmission du paludisme (An. funestus et An. gambiae). Une meilleure connaissance de l’évolution bio-écologique de ces espèces participe à l’amélioration de la surveillance des vecteurs et permettra d’optimiser la lutte antivectorielle.



ABSTRACT

This study has been done with the objective of knowing more about the Anopheles evolutions situation at Lwiro-Katana from 1967 up to 2014. On seven species identified in this region, only four were permanent in nine investigations done. The geometric average calculated shows the evolution of 3.152 for Anopheles funestus, 2.867 for An. gambiae, 2.663 for An. demeilloni and 2.441 for An. marshallii. These species share almost the same ecological conditions for their larval development found in different kinds of water. These conditions were created by the anthropisation of the region followed by some activities. The increasing process attests that An. funestus, An. gambiae and An. demeilloni have an increasing tendency while An. marshallii has a decreasing tendency and is likely to approach the 0 level. An. coustani and An. christyi miss the stability development due to the environmental pertubations since 1980 in this environment. An. kingi wasn’t identified after 1980. All of these species of anopheles share the same ecological niche and present a scientific interest. The knowledge of their evolution in this area is really very important because it helps to have better vector control. Also three of those mosquitos (An. gambiae, An. funestus and An. marshallii) are the greatest responsible of the killing paludism South of the Sahara.



AUTEUR(S)
B.J. BANDIBABONE, M.B. ZAWADI, M.V. NTALE, C.C. HABAMUNGU, B.L. OMBENI

Reçu le 25 mars 2015.    Accepté le 23 novembre 2015.

MOTS-CLÉS
Anophèles, Prospections larvaires, Lwiro-Katana, Sud-Kivu, République démocratique du Congo, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Anopheles, Larval surveys, Lwiro-Katana, South Kivu, Democratic Republic of the Congo, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-015-0466-x.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (432 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier