ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/2 - 2016  - pp.77-79  - doi:10.1007/s13149-016-0479-4
TITRE
Myéloradiculite à Schistosoma haematobium : à propos d’une observation à Dakar (Sénégal)

TITLE
Myeloradiculitis due to Schistosoma haematobium: about an observation in Dakar (Senegal)

RÉSUMÉ

Les localisations nerveuses des schistosomoses sont exceptionnelles. Nous rapportons l’observation d’un patient de 25 ans, sénégalais, hospitalisé pour une myéloradiculite d’installation rapidement progressive sur une semaine. Le diagnostic de myéloradiculite à Schistosoma haematobium a été retenu chez ce patient devant la positivité de la sérologie dans le sang, l’isolement des œufs de S. haematobium dans les urines, l’hyperprotéinorachie, le contexte épidémiologique, la notion de baignades dans de l’eau douce avec antécédents d’hématurie macroscopique et l’absence de toute autre cause. Le patient a bénéficié d’un traitement médical à base de praziquantel et de prednisone et d’une rééducation physique. L’évolution était marquée après six semaines de traitement par une reprise de la marche et une nette régression des troubles génito-sphinctériens. S. haematobium peut entrainer des complications neurologiques invalidantes d’où l’intérêt de sa recherche devant toute paraplégie notamment en milieu tropical.



ABSTRACT

Nervous localisations of schistosomiasis are rare. We report the case of a 25 year-old Senegalese patient admitted for a progressive myeloradiculitis onset, over a one week period. The diagnosis of Schistosoma haematobium myeloradiculitis was made in front of a positive serum serology for S. haematobium, presence of S. haematobium eggs in urine, hyperproteinorachia, endemicity of S. haematobium in the region where the patient was originating and a past medical history of macroscopic hematuria in a context of river bathing. There was also no arguments for another cause to these neurological manifestations. Our patient was treated with praziquantel, prednisone and physiotherapy. Evolution was marked 6 weeks after the beginning of treatment by a significant improvement of motor deficit, enabling the patient to walk again. There was also a regression of genito-sphincter dysfunction. Work-up for patients presenting with paraplegia in tropical countries, should also include search for S. heamatobium infection.



AUTEUR(S)
S. BOUBACAR, N.S. DIAGNE, D.W. BEN ADJI, A.M. DIOP, M. SEYDI, Y. MAIGA, K. TOURE, M. NDIAYE, A.G. DIOP, M.M. NDIAYE

Reçu le 30 septembre 2015.    Accepté le 9 février 2016.

MOTS-CLÉS
Schistosoma haematobium, Myéloradiculite, Clinique, Diagnostic, Thérapeutique, Kaffrine, Hôpital, Dakar, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Schistosoma haematobium, Myeloradiculitis, Clinics, Diagnostic, Therapeutic, Kaffrine, Hospital, Dakar, Senegal, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0479-4.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (103 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier