ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/2 - 2016  - pp.126-131  - doi:10.1007/s13149-016-0478-1
TITRE
Écologie de Glossina palpalis gambiensis VANDERPLANK, 1949 (Diptera : Glossinidae) en zone de mangrove de Guinée : influence des marées sur les densités capturées

TITLE
Ecology of Glossina palpalis VANDERPLANK, 1949 (Diptera: Glossinidae) in mangrove area of Guinea: influence of tides on tsetse densities

RÉSUMÉ

Afin de mesurer l’influence des marées océaniques sur l’abondance des tsé-tsé en zone de mangrove, des captures de glossines ont été réalisées à Dubréka, sur le littoral guinéen, en fonction des coefficients des marées (grands et petits) et des fluctuations (hautes et basses) qui caractérisent ce biotope. Au total, 612 glossines ont été capturées au mois de mars et de juin 2014 avec 24 pièges, soit une densité moyenne de 2,13 glossines/piège/jour (g/p/j), toutes de la sous-espèce Glossina palpalis gambiensis. Les captures ont été plus élevées pendant les petites marées que pendant les grandes, et ont été également plus fortes en saison sèche qu’en saison pluvieuse. Selon les biotopes, une différence significative a été trouvée, avec les plus fortes densités au niveau de la jonction du cours d’eau-chenal de mangrove (6,17±5,24 g/p/jr) et dans les chenaux de mangroves (3,50±3,76 g/p/jr) lors des petites marées hautes, montrant ainsi un effet associé des cours d’eau et du chenal de la mangrove. Ces résultats seront utilisés pour une meilleure définition de la stratégie de lutte.



ABSTRACT

The mangrove area on the Guinea littoral constitutes a favourable habitat for transmission of Trypanosoma brucei gambiens, the parasite causing sleeping sickness also called Human African Trypanosmosis (HAT), due the simultaneous presence of the vector (tsetse flies) and the human hosts. In order to assess the influence of the sea tides on the densities of Glossina palpalis gambiensis (Gpg), major vector of HAT in the mangrove, entomological surveys were performed using two transects, according to tides coefficient (great and small) and tide daily fluctuations (high and low). On each transect, 12 biconical traps were deployed through the mangrove to the continent. In total, up to 612 Gpg were caught, giving a density of 2.13 flies/trap/day (f/t/d). Highest captures were recorded during small tides and more tsetse were caught during the dry season than in the wet season. There were significant differences between captures when considering the different biotopes, and highest tsetse densities were recorded at the junction of the river and the channel of the mangrove (6.17±5.24); and in the channels of mangrove (3.50±3.76), during high tides of small coefficients. The results of this study may be used to improve vector control methods.



AUTEUR(S)
S.M. KAGBADOUNO, E. SALOU, J.B. RAYAISSE, Fabrice COURTIN, A. SANON, P. SOLANO, M. CAMARA

Reçu le 9 novembre 2015.    Accepté le 14 janvier 2016.

MOTS-CLÉS
Mangrove, Biotope, Marées, G. p. gambiensis, Boneah, Yattiya, Dubréka, Guinée, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Mangrove, Biotope, Tides, G. p. gambiensis, Boneah, Yattiya, Dubréka, Guinea, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0478-1.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (482 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier