ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/3 - 2016  - pp.143-150  - doi:10.1007/s13149-016-0498-x
TITRE
Épidémiologie moléculaire des phlebovirus dans quatre provinces du Maroc

TITLE
Molecular Epidemiology of phlebovirus in four provinces in Morocco

RÉSUMÉ

Ce travail, constitue la première étude consacrée à la détection, l’isolement et la caractérisation de phlebovirus chez les phlébotomes collectés dans 4 foyers au Maroc. 8 753 phlébotomes ont été capturés par piège des Centers for Disease Control (CDC), et regroupés en pools monospécifiques. L’inventaire a révélé l’existence de 16 espèces. La recherche des phlebovirus par Nested PCR et par culture cellulaire a montré que 19 séquences analysées, correspondent au virus Toscana. L’analyse des séquences a montré que les virus Toscana marocains appartiennent au génotype B et apparaissent proches des virus Toscana isolés en France et en Espagne. Cette étude rapporte l’existence de ces virus aussi bien au nord, au centre et qu’au sud du pays. L’abondance et la diversité des phlébotomes au Maroc, à climat méditerranéen, seraient en faveur de la circulation durable du virus Toscana, et potentiellement d’autres virus transmis par les phlébotomes. L’impact médical du virus Toscana mérite d’être étudié sous forme de projets multidisciplinaires.



ABSTRACT

Sandflies are vectors of protozoa, viruses, and bacteria. To investigate the transmission of phleboviruses, a total of 8753 sandflies were collected in four foci of leishmania. A total of 16 distinct species were morphologically identified. Nested-PCR and cell culture screening for phleboviruses, using an assay targeting the polymerase gene, showed positive results for 19 pools of sandflies. Sequencing of the corresponding products confirmed the results and allowed identification of Toscana virus exclusively. Corresponding sandfly species originated from four different foci, and were different from those commonly reported in the literature. Sequence analysis shows that the Moroccan Toscana viruses belong to genotype B and appear close to the Toscana viruses isolated in France and Spain. This study reported the existence of the virus in the north, center and south of the country. The abundance and diversity of sandflies in Morocco, Mediterranean climate, would support the continuous circulation of Toscana virus in our country, posing a potential risk of emergence of these arboviruses.



AUTEUR(S)
N. ES-SETTE, M. AJAOUD, R.N. CHARREL, M. LEMRANI

Reçu le 9 février 2016.    Accepté le 31 mars 2016.

MOTS-CLÉS
Phlébotome, Phlebovirus, Virus Toscana, Méningite, Agmeroul, Ait Makhlouf, Guimi, Azilal, Louata, Sefrou, El Hanchane, Essaouira, Zaouit Sidi Othmane, Ouarzazate, Maroc, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Sandflies, Phlebovirus, Toscana virus, Meningitis, Agmeroul, Ait Makhlouf, Guimi, Azilal, Louata, Sefrou, El Hanchane, Essaouira, Zaouit Sidi Othmane, Ouarzazate, Morocco, Maghreb, Northern Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0498-x.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,76 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier