ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/3 - 2016  - pp.165-171  - doi:10.1007/s13149-016-0502-5
TITRE
Prévalence de l’infection par le parvovirus B19 humain au cours des éruptions fébriles de l’enfant dans le Nord tunisien

TITLE
Seroprevalence of human parvovirus B19 in children with fever and rash in the North of Tunisia

RÉSUMÉ

Le but de notre travail est l’étude de la prévalence de l’infection par le parvovirus B19 (PVB19) humain au cours des éruptions fébriles de l’enfant. L’étude a concerné 257 enfants âgés de 7 mois à 15 ans présentant une éruption fébrile non liée à la rougeole ni à la rubéole. Nous avons cherché, par un test immunoenzymatique Elisa, les anticorps spécifiques du PVB19 de type IgM et IgG chez ces enfants. La prévalence en IgG et en IgM dans notre population était de 44 % et de 11,3 % respectivement. Cliniquement, les enfants séropositifs en IgM avaient présenté un érythème infectieux (13/29 cas), une myocardite aiguë, une encéphalite aiguë, une anémie sévère chez sept enfants drépanocytaires et sept autres un déficit immunitaire cellulaire. Le taux d’incidence de l’infection par ce virus était de 11,3 %, et la majorité de ces primo-infections est survenue entre les mois de mai et d’août. La tranche d’âge la plus touchée est 10–15 ans (21 %). La prévalence des IgG varie et augmente avec l’âge, elle passe de 38,2 % chez l’enfant en âge préscolaire (19 mois–4 ans) à 53,5 % pour les enfants entre quatre ans et demi et neuf ans, pour atteindre 58 % chez l’enfant âgé de 10 à 15 ans. Les quatre facteurs de risque de l’infection par le PVB19 sont : la tranche d’âge quatre ans et demi–neuf ans (p = 0,0018), le genre féminin chez l’enfant âgé de 19 mois à 4 ans (p = 0,037), les antécédents de transfusions et le déficit immunitaire (respectivement p = 0,022 et p = 0,001). L’étude de la prévalence du PVB19 montre que l’infection s’acquiert tôt dans l’enfance, augmente avec l’âge, et sa transmission est favorisée par la vie en collectivité. Du fait de la vaccination généralisée antirougeole et antirubéole, la recherche systématique du PVB19 au cours des fièvres éruptives prend toute son importance.



ABSTRACT

The aim of the study is to evaluate the prevalence of specific antibodies anti-human parvovirus B19 (PVB19) immunoglobulin M (IgM) and IgG in children with fever and rash. This study involved 257 children aged from 7 months to 15 years with febrile rash unrelated to measles and rubella (seronegative for IgM). The sera were examined by immunoenzymatic assay. Detection of antibodies of PVB19 was done by enzyme-linked immunosorbent assay (Elisa). In our study, prevalence of immunoglobulin G (IgG) and IgM were 44 and 11.3%, respectively. Clinically, children with positive IgM serology had submitted an erythema infectiosum (13/29 cases), myocarditis (1 case), encephalitis (1 case), severe sickle cell anemia (7 cases), and immunocompromised (7 cases). The incidence rate of viral infection was 11.3%; most of the cases of PVB19 infection occurred between the months of May and August. Incidence was higher in the 10–15 years age group (21%). The prevalence of IgG antibody varied and increased with age, it rises from 38.2% in preschool children (19 months–4 years) to 53.5% in those aged between 4.5 and 15 years, reaching 58% in the 10–15 years age group. The four risk factors of PVB19 infection are: (1) those aged between 4.5 and 9 years, which is the most affected age group (P = 0.0018); (2) female gender in children aged between 19 months and 4 years (P = 0.037); (3) transfusion and (4) immune deficiency (P = 0.022 and P = 0.001, respectively). The study of the prevalence of PVB19 infection shows that viral infection is acquired early in childhood, increases with age; viral transmission is favored by the community life. Because of the widespread vaccination program against measles and rubella, the systematic search of PVB19 in front of eruptive fevers becomes important.



AUTEUR(S)
A. BOUAFSOUN, N. HANNACHI, H. SMAOUI, S.H. BOUBAKER, K. KAZDAGHLI, D. LAABIDI, J. BOUKADIDA, A. KECHRID

Reçu le 7 août 2015.    Accepté le 12 avril 2016.

MOTS-CLÉS
Parvovirus B19 humain, Enfants, Éruptions fébriles, Facteurs de risque, Incidence, Prévalence, Hôpital, Tunis, Tunisie, Maghreb, Afrique du Nord

KEYWORDS
Human parvovirus B19, Children, Eruptive fevers, Risk factors, Incidence, Prevalence, Hospital, Tunis, Tunisia, Maghreb, Northern Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0502-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (296 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier