ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/4 - 2016  - pp.272-280  - doi:10.1007/s13149-016-0504-3
TITRE
Bilan d’activité du centre de traitement Ebola de Forécariah (Guinée) du 23 avril au 5 juin 2015 : analyse et réflexions

TITLE
The Register of Activity at the Ebola Treatment Center in Forecariah (Guinea) from April 23 to June 5, 2015: Analysis and Thoughts

RÉSUMÉ

Le bilan de l’activité du centre de traitement Ebola (CTE) de Forécariah (Guinée maritime) du 23 avril au 5 juin 2015 est ici présenté. La charge virale du virus Ebola a été évaluée par la mesure du cycle threshold (Ct). Cent trente personnes ont fait l’objet d’un triage, 24 (18,5 %) ne répondant pas aux critères de l’OMS d’une fièvre hémorragique n’ont pas été admises au CTE. Parmi les 106 patients admis au CTE, 72 (67,9 %) ont été déclarés non-cas à l’issu de la négativité de deux PCR pratiquées à 48 heures d’intervalle. Trente-quatre patients étaient atteints de maladie à virus Ebola (MVE) : 19 femmes et 15 hommes (sex-ratio : H/F = 0,78), âge moyen : 33,51 ± 20,1 ans (extrêmes 42 jours à 70 ans), dont six enfants de moins de huit ans. Leur Ct initial médian était de 21,6 ± 6,3 cycles. La notion de contact n’a été retrouvée que chez 20 d’entre eux (58,8 %). Treize patients ont guéri : six hommes et sept femmes, d’âge moyen 31,8 ans (extrêmes : 4–52 ans), présentant à l’admission un Ct médian égal à 21,88 ± 6,2 cycles (extrêmes : 17,6–31,7). Parmi les six enfants de moins de huit ans, un seul a survécu. Vingt et un patients avec MVE sont décédés (61,76 %) : 9 hommes et 12 femmes, d’âge moyen 34 ± 24 ans (extrêmes : 42 jours–70 ans), présentant à l’admission un Ct médian égal à 18 ± 7 cycles (extrêmes : 12–24). Le seul facteur associé à la mortalité était le Ct à l’admission (p = 0,0004). Il ressort de cette analyse statistique que plus la charge virale est élevée, plus la probabilité d’avoir une forte létalité est présente. L’âge, le sexe, la notion de contact, le délai entre l’apparition des symptômes et l’admission n’étaient pas prédictifs de la survenue du décès dans cette série.



ABSTRACT

The register of activity at the Ebola Treatment Center (ETC) in Forecariah (Guinea), from April 23 to June 5, 2015 is presented for analysis. The viral load of each patient is evaluated by the cycle threshold (Ct). One hundred and thirty patients were seen in Triage at the ETC, of which 24 (18.5%) patients who failed to meet the WHO case criteria for viral hemorrhagic fever were excluded from admission to the ETC. Of the 106 patients admitted in the ETC, 72 (67.9%) were declared non-cases after the results of their two PCR (drawn 48 hours apart) tests were negative. Thirty-four patients were tested positive for Ebola virus disease (EVD): 19 women and 15 men (sex ratio: male/female = 0.78), mean age of 33.51 ± 20.1 years (extremes of 42 days to 70 years), of which six children were aged below 8 years. The median initial Ct value was 21.6 ± 6.3 cycles in this group. Enquiry into patient contacts was only able to identify actual contacts in 20 of these patients (58.8%). Thirteen patients were ultimately cured of EVD (six men and seven women) — with a median age of 31.8 years (extremes of 4 to 54 years). These patients presented on admission with a median Ct value of 21.88 ± 6.2 cycles (extremes of 17.6 to 31.7). Of the six children aged below 8 years, only one survived. Twenty-one patients (61.76%) with EVD died (9 men and 12 women) — median age, 34 ± 21 years (extremes of 42 days to 70 years). They presented on admission with a median Ct value of 18 ± 7 cycles (extremes of 12 to 24). The single most important factor associated with lethality was the Ct value at the time of admission to the ETC (P = 0.0004), i.e., the lower the Ct value, the higher the lethality rate or simply stated, the higher the viral load, the greater the lethality. Age, sex, identification of contact, and delay between the onset of symptoms and admission did not prove to be predictive of death outcome in our series.



AUTEUR(S)
B.-A. GAÜZÈRE, I. OUELLET, D. NOTTEBROCK, J.-C. NIED, B. BEYA-KADIEBWE, A.K. CAMARA, D. CAMARA, M.L.M. CAMARA, M.3 CAMARA, A. SOUMAH, M.K. TOUNKARA, V. MONTEIL, A. CAMARA, F. BAUFFE, I.B. CAMARA, D. SISSOKO, B. SIMON, M. JASPARD, T. TRAN-MINH, F. L'HÉRITEAU

Reçu le 2 septembre 2015.    Accepté le 22 décembre 2015.

MOTS-CLÉS
Ebola, RT–PCR, Taux de létalité, Centre de traitement Ebola, Croix-Rouge française, Guinée, Forécariah, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Ebola, RT–PCR, Case fatality rates, French Red Cross, Forecariah, Guinea, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0504-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,21 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier