ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/5 - 2016  - pp.353-357  - doi:10.1007/s13149-016-0535-9
TITRE
Prescription d’antipaludiques dans le service de pédiatrie de l’Hôpital national de Lamordé, à Niamey

TITLE
Prescription of Antimalarial Drugs in the Pediatric Ward of the National Hospital of Lamordé, in Niamey

RÉSUMÉ

Au Niger, le paludisme constitue un problème majeur de santé publique du fait du nombre élevé de décès qui lui sont attribuables et de son lourd poids socio-économique. L’objectif de cette étude est de contribuer à faire l’état des lieux des pratiques médicales, afin de rationaliser l’usage des médicaments et de minimiser le phénomène de résistance. Il s’agit d’une étude prospective, qui s’est déroulée du 1er mai au 31 juillet 2009, dans le service de pédiatrie de l’Hôpital national de Lamordé. La population d’étude est constituée d’enfants âgés de 0 à 14 ans, hospitalisés dans le service et ayant reçu un ou plusieurs antipaludiques pendant au moins 24 heures. Durant les trois mois de l’étude, 1 248 enfants ont été admis dans le service. Parmi eux, 881 enfants ont reçu un traitement antipaludique, soit un taux moyen de prescription de 70,5 %. Le paludisme a été confirmé par la microscopie chez 410 enfants, soit 46,5 % des malades traités par un antipaludique. La prescription d’antipaludique a été jugée non conforme chez 258 malades, soit 29,3 % de l’effectif total. Les traitements fondés sur un diagnostic microscopique sont l’une des stratégies qui permettront de rationaliser l’utilisation des antipaludiques, afin d’améliorer leur efficacité et leur efficience et aussi de réduire le risque d’émergence de résistances.



ABSTRACT

In Niger, malaria is a major public health problem, due to the high number of deaths that are attributable to it and because of its heavy weight and socioeconomic status. The objective of this study was to contribute to the inventory of medical practices to rationalize the use of medicines and minimize the resistance phenomenon. This is a prospective study, which took place from May 1 to July 31, 2009, in the pediatric ward of the National Hospital of Lamordé. It concerned children aged from 0 to 14 years hospitalized and having received one or more antimalarial drugs during at least 24 h. During the 3 months of the study, 1,248 children had been admitted in the department. Among them, 881 children received antimalarial treatment, i.e., 70.5% with prescriptions. Malaria was confirmed by microscopy in 410 children, i.e., 46.5% of the sick children received antimalarial treatment. Prescription control was deemed noncompliant in 258 patients, i.e., 29.3% of the total. Treatments based on microscopic diagnosis are one of the strategies that will help to streamline the use of antimalarial drugs to improve their effectiveness and efficiency and also to reduce the risk of emergence of resistance.



AUTEUR(S)
A. SOUMANA, M. KAMAYE, B. ISSOFOU, H. DIMA, B. DAOUDA, O. N'DIAYE, G. SALL

Reçu le 21 décembre 2015.    Accepté le 2 octobre 2016.

MOTS-CLÉS
Enfants, Résistances, Traitement antipaludique, CTA, Hôpital, Lamordé, Niger, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Children, Resistances, Malarial treatment, ACT, Hospital, Lamordé, Niger, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0535-9.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (121 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier