ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 109/5 - 2016  - pp.358-363  - doi:10.1007/s13149-016-0516-z
TITRE
Epidémie de 12 cas de maladie à virus monkeypox dans le district de Bangassou en République Centrafricaine en décembre 2015

TITLE
Twelve cases of monkeypox virus outbreak in Bangassou District (Central African Republic) in December 2015

RÉSUMÉ

Une épidémie de maladie à virus monkeypox ou « variole du singe » a sévi fin 2015 dans le district de Bangassou. Une enquête a été réalisée dont l’objectif était de décrire l’épidémie selon les temps, les lieux et les personnes, et de déterminer son incidence et sa létalité. La collecte des données a été faite par interview. L’entretien a été réalisé avec les malades ou les parents des enfants malades. Des prélèvements ont été faits pour confirmation au laboratoire de l’Institut Pasteur de Bangui. Nos données ont été analysées avec Epi info7. Au total, 12 malades ont été enregistrés, dont 9 cas secondaires. Les tranches d’âge de 31 à 40 ans et de moins de 10 ans étaient les plus atteintes. La maladie a touché davantage les adultes. La moyenne d’âge était de 25 ans, allant de 15 mois à 41 ans. Le taux d’attaque et la létalité étaient respectivement de 0,2 pour 1 000 habitants et de 25 %. Plus de la moitié de la létalité frappait les enfants de moins de 10 ans. La fièvre et l’éruption cutanée étaient les symptômes dominants. Les adénopathies cervicales étaient présentes chez plus de la moitié des patients. Dix malades sur 12 ont dû être hospitalisés. La durée moyenne d’hospitalisation était de 13 jours. La maladie à virus monkeypox reste, comme la variole, une maladie grave, parfois mortelle. Une identification précise des souches virales s’avère indispensable. Lors d’une épidémie, une bonne communication et l’isolement des malades permettent de diminuer la transmission. D’autres mesures visant à limiter le contact avec la faune forestière pouvant être un réservoir de virus sont à encourager.



ABSTRACT

An outbreak of monkeypox occurred in the district of Bangassou in 2015. The monkeypox is a re-emerging zoonosis of viral origin highly contagious. It is an eruptive fever which evolves in an epidemic manner. An investigation was held December 10, 2015, to February 10, 2016 in the focus of the epidemic. Its objective was to describe the epidemic according to the time, places and people and to determine the incidence and lethality of the disease. This was a descriptive study. The data collection was made by interview and using a linear plug composed of several sections. All suspected cases were taken into account. The interview was done with patients or the parents of sick children. The blood and the contents of the lesions were collected and sent to the laboratory of the Institut Pasteur in Bangui for confirmation. Our data were analyzed with Epi info7. In total 12 patients had been registered including 9 secondary cases. Patients aged 31 to 40 years and less than 10 years were most affected. In addition, adults were most affected by the disease (8/12). The average age was 25 years with extremes at 15 months and 41 years. The sex male/female ratio was 1. The overall attack rate of disease and lethality were 0.2 per 1000 inhabitants and 25% respectively. The fatality was 67% among children less than 10 years. Fever and rash were the main symptoms of the disease. Lymphadenopathy was present in 54.5%. Ten of the 12 patients were hospitalized (83%). The average duration of hospitalization was 13 days with the extremes 6 and 28 days. The monkeypox like smallpox remains a serious and fatal disease in children. A survey of animal reservoirs complained to identify strains of the virus is essential. During an outbreak, good communication and isolation of patients may break the chain of transmission. Other measures to limit their contact with the forest or virus reservoirs are to be encouraged.



AUTEUR(S)
E. KALTHAN, J.P. DONDO-FONGBIA, S. YAMBELE, L.R. DIEU-CREER, R. ZEPIO, C.M. PAMATIKA

Reçu le 26 mars 2016.    Accepté le 2 juin 2016.

MOTS-CLÉS
Investigation, Epidémie, Monkeypox, Zoonose, Madigui, Bandoufou, Fadama, Lingo, Bakouma, Bangassou, République centrafricaine, Afrique intertropicale

KEYWORDS
 Investigation,  Epidemic,  Monkeypox,  Zoonosis, Madigui, Bandoufou, Fadama, Lingo, Bakouma, Bangassou, Central African Republic, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0516-z.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,34 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier