ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 110/2 - 2017  - pp.102-115  - doi:10.1007/s13149-016-0531-4
TITRE
Efficacité de trois larvicides d’origine biologique et d’un régulateur de croissance contre Anopheles arabiensis au Sénégal

TITLE
Effectiveness of Three Biological Larvicides and of an Insect Growth Regulator against Anopheles arabiensis in Senegal

RÉSUMÉ

Le paludisme urbain est considéré comme un problème majeur en Afrique. Au Sénégal, les modifications environnementales semblent favoriser la persistance de la transmission du paludisme dans la banlieue de Dakar par la création, tout au long de l’année, de potentiels gîtes larvaires de moustiques vecteurs de Plasmodium. Face à cette situation et dans un contexte de généralisation de la résistance des vecteurs aux insecticides, la lutte antilarvaire (LAL) usant notamment des produits d’origine biologique ou des régulateurs de croissance pourrait constituer une mesure complémentaire aux stratégies actuelles de lutte contre les anophèles vecteurs. Cette étude réalisée en 2012 vise à mesurer l’efficacité et l’effet résiduel de trois larvicides d’origine biologique (VectoBac® WG, VectoBac® GR et VectoMax® CG) et d’un régulateur de croissance (MetaLarv™) sur les larves d’Anopheles gambiae s.l. en conditions semi-naturelles (station expérimentale) et naturelles, dans des gîtes larvaires de la banlieue de Dakar. Les formulations ont été testées selon les doses recommandées par le fabricant (0,03 g/m2 pour VectoBac® WG, 0,5 g/m2 pour VectoBac® GR, 0,75 g/m2 pour VectoMax® CG et 0,5 g/m2 pour MetaLarv™). En station expérimentale, le traitement par larvicides a été efficace sur une période de 14 jours avec une mortalité variant entre 92 et 100 %. Malgré une seule émergence notée au 27e jour après traitement, le régulateur de croissance est resté efficace jusqu’à 55 jours. En conditions naturelles, l’efficacité des larvicides a été totale à 48 heures après le traitement. Au-delà, une recolonisation progressive des gîtes a été notée. Par contre, le régulateur de croissance a réduit l’émergence des adultes de plus de 80 % jusqu’à la fin du suivi (j28). Cette étude a montré une bonne efficacité des larvicides et du régulateur de croissance. Ces travaux fournissent des données à jour sur de potentiels candidats pour la mise en œuvre d’interventions de LAL en complément de celle imagocide chimique pour un contrôle du paludisme urbain.



ABSTRACT

Urban malaria is a major public health problem in Africa. In Senegal, the environmental changes seem to favor the persistence of malaria transmission in Dakar suburbs by creating, throughout the year, potential breeding sites of malaria vectors. In such a situation and in a context of a growing threat of insecticide resistance in anopheline vectors, the larval control making use of products from biological origin or growth regulators could represent an additional tool to the current strategies developed against anophelines. In this study conducted in 2012, the efficiency and residual effect of three biological larvicides (VectoBac® WG, VectoMax® CG, and VectoBac® GR) and an insect growth regulator (MetaLarv™) were evaluated on Anopheles gambiae s.l. larvae in seminatural conditions (experimental station) and natural breeding sites in the suburbs of Dakar. The formulations were tested according to the manufacturer recommendations, namely 0.03 g/m2 for VectoBac® WG, 0.5 g/m2 for VectoBac® GR, 0.75 g/m2 for VectoMax® CG, and 0.5 g/m2 for MetaLarv™. In experimental station, the treatment with larvicides was effective over a period of 14 days with a mortality ranging between 92% and 100%. The insect growth regulator remained effective up to 55 days with a single emergence recorded in the 27th day after treatment. In natural conditions, a total effectiveness (100% mortality) of larvicides was obtained 48 hours after treatment, then a gradual recolonization of breeding sites was noted. However, the insect growth regulator has reduced adult emergence higher than 80% until the end of follow-up (J28). This study showed a good efficiency of the larvicides and of the growth regulator tested. These works provide current data on potential candidates for the implementation of larval control interventions in addition to that of chemical adulticide for control of urban malaria.



AUTEUR(S)
S.M. DIÉDHIOU, L. KONATÉ, S. DOUCOURÉ, B. SAMB, E.A. NIANG, O. SY, O. THIAW, A. KONATÉ, A.N. WOTODJO, M. DIALLO, L. GADIAGA, C. SOKHNA, O. FAYE

Reçu le 27 avril 2016.    Accepté le 7 juillet 2016.

MOTS-CLÉS
Efficacité, Larvicides, Bacillus thuringiensis israelensis, Bacillus sphaericus Serotype H5a5b, Régulateur de croissance, Méthoprène, Anopheles arabiensis, Angambiae s.l., Station expérimentale, Conditions naturelles, Mbao, Thiaroye-sur-mer, Djiddah, Thiaroye Kao, Dalifort, Pikine, Dakar, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Efficiency, Larvicides, Bacillus thuringiensis israelensis, Bacillus sphaericus serotype H5a5b, Insect growth regulators, Methoprene, Anopheles arabiensis, Angambiae s.l., Experimental station, Natural conditions, Mbao, Thiaroye-sur-mer, Djiddah, Thiaroye Kao, Dalifort, Pikine, Dakar, Senegal, Sub-Saharan Africa

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-016-0531-4.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,88 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier