ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 110/4 - 2017  - pp.265-269  - doi:10.1007/s13149-017-0572-z
TITRE
Portage asymptomatique de plasmodies dans le quartier Blondin de Saint-Georges-de-l’Oyapock, Guyane

TITLE
Asymptomatic Plasmodium falciparum and vivax Infection in the Neighborhood of Blondin, Saint-Georges-de-l’Oyapock District, French Guiana

RÉSUMÉ

Une fois la transmission du paludisme contrôlée, les stratégies d’élimination s’imposent. Ces dernières ciblent tout particulièrement les porteurs asymptomatiques de plasmodies. Ces parasitémies asymptomatiques posent des questions scientifiques, éthiques et opérationnelles complexes en termes de détection et d’intérêt individuel et collectif de proposer un traitement. Afin de préciser la part jouée par ces porteurs asymptomatiques en Guyane dans la transmission, il est nécessaire de connaître leur prévalence. Nous avons réalisé une étude transversale, en période interépidémique, en population générale, dans un quartier de la commune de Saint-Georges-de-l’Oyapock, à la frontière brésilienne, caractérisé par une transmission régulière endémoépidémique de paludisme dit autochtone. Cinquante-huit des 63 habitants du quartier ont été inclus. La moyenne d’âge était de 23,3 ans (min–max : 2 mois-72 ans) et le sex-ratio homme/femme de 0,56. Soixante-quatorze pour cent (n = 43/58) de la population d’étude déclaraient au moins un antécédent palustre au cours de leur vie, dont 12 % (n = 7/58) au cours de l’année précédente. Tous les tests de diagnostic rapide du paludisme (n = 58/58) étaient négatifs. La Polymerase Chain Reaction (PCR) a permis d’identifier deux porteurs asymptomatiques : un enfant porteur de Plasmodium vivax et un adulte porteur de Plasmodium falciparum. Cela représentait une prévalence totale de 3,6 % (n = 2/56). Ces deux patients ont été traités comme pour un accès symptomatique et n’ont pas développé d’accès palustre symptomatique dans les huit mois qui ont suivi. Cette étude montre que le portage asymptomatique de plasmodies existe en dehors des zones hyperendémiques. L’efficacité de cette stratégie de dépistage et de traitement dans un but d’élimination du paludisme en Guyane reste cependant à objectiver au travers d’une étude à plus large échelle.



ABSTRACT

Optimized elimination strategies are needed to control transmission of malaria. As part of an elimination campaign, active detection of asymptomatic Plasmodium carriers by highly sensitive methods is deemed necessary. Asymptomatic carriage leads to complex scientific, ethical, and operational issues regarding individual or collective detection and treatment. To address this issue, a cross-sectional study was carried out in French Guiana to determine the prevalence of asymptomatic Plasmodium carriage during an inter-epidemic season in the whole population of a neighborhood of Saint-Georges-de-l’Oyapock, along the Brazilian border. Fifty-eight participants out of 63 residents were screened. The median age was 23.3 years (range: 2 months–72 years), with a male/female sex-ratio of 0.56. The majority of the participants (74%, N = 43/58) reported a history of malaria, 12% (N = 7/58) during the past 12 months. All rapid diagnostic tests for malaria were negative. Among the 58 participants, malaria prevalence detected by nested-PCR (Polymerase Chain Reaction) was 3.6% (N = 2/56). Two asymptomatic carriers of Plasmodium were identified: one child with Plasmodium vivax and one adult with Plasmodium falciparum. These two carriers were treated and did not develop malaria within the eight months following the diagnosis. This study confirmed the presence of asymptomatic parasitaemias outside hyperendemic areas. However, the benefits of such an active detection and patient treatment to eliminate malaria in French Guiana need to be evaluated at a larger scale.



AUTEUR(S)
E. MOSNIER, M. DOUINE, L. EPELBOIN, S. PELLEAU, V. POMMIER DE SANTI, Y. DANGEL, M. DEMAR, R. MUTRICY, B. GUARMIT, M. NACHER, P. BROUSSE, D. DAVY, F. DJOSSOU, L. MUSSET

Reçu le 16 novembre 2016.    Accepté le 11 juillet 2017.

MOTS-CLÉS
Paludisme, Réservoir, Régions isolées, Asymptomatique, Blondin, Saint-Georges-de-l’Oyapock, Guyane, Brésil

KEYWORDS
Malaria, Reservoir, Remote area, Asymptomatic, Blondin, Saint-Georges-de-l’Oyapock, French Guiana, Brazil

BIBLIOGRAPHIE
bspe.revuesonline.com/revues/51/10.1007/s13149-017-0572-z.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (469 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier