ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/1 - 2018  - pp.17-23  - doi:10.3166/bspe-2018-0005
TITRE
Mise à jour des connaissances concernant quatre maladies délaissées en Haïti : mansonellose, tungose, lèpre, charbon

TITLE
Update of knowledge on Neglected Diseases in Haiti: Mansonelliasis, Tungiasis, Leprosy, and Anthrax

RÉSUMÉ

Comme dans la plupart des pays pauvres de la planète, les maladies infectieuses négligées sont nombreuses en Haïti où elles représentent un réel problème de santé publique avec des conséquences létales, surtout pour les enfants. Nous faisons le point des données accessibles pour quatre d’entre elles. Totalement délaissée depuis la découverte de sa présence en Haïti en 1920, la filariose due à Mansonella ozzardi persiste en foyers côtiers avec une prévalence élevée chez les adultes alors qu’un traitement efficace est disponible. Connues depuis la période précolombienne dans l’île d’Hispaniola, les lésions cutanées dues à Tunga penetrans persistent dans les régions les plus reculées et difficiles d’accès où la population vit dans des conditions précaires et dans une très grande pauvreté. Nous rapportons les données d’enquêtes récentes qui montrent l’importance de cette ectoparasitose en Haïti où les taux de prévalence sont très élevés dans certaines communautés rurales isolées. Des cas de lèpre resurgissent en Haïti alors qu’aucun programme de surveillance n’est effectif depuis 2004. Enfin, la maladie du charbon est endémique dans les régions d’élevage où des épidémies familiales resurgissent périodiquement en milieu rural. Le dépistage des personnes atteintes de ces maladies et leur prise en charge sont nécessaires pour une amélioration de la santé et une baisse de la mortalité en Haïti.



ABSTRACT

Haiti, like most limited-resources countries in the world, faces numerous neglected infectious diseases. They represent a real public health issue with lethal consequences especially in children. We are reviewing here the available literature on four neglected infectious diseases, mansonelliasis, tungiasis, leprosy and anthrax. Filariasis, due to Mansonella ozzardi, has been totally neglected since its discovery in 1920 in Haiti; it persists in coastal homes with a high prevalence in adults when an effective treatment is available. The skin lesions caused by Tunga penetrans have existed since the pre-Columbian period in Haiti. They persist in the most retreated and hard-to-reach areas where the population lives in precarious conditions and in extreme poverty. New available research data show the importance of the problem with very high prevalence rates in some rural communities far away from any healthcare center. Cases of leprosy are recently reemerging as no monitoring program has been in place since 2004. Finally, anthrax is still endemic; small epidemics resurfacing periodically in families in rural areas. Screening of people for these diseases and managing the cases are necessary to improve health and reduce morbidity and mortality in Haiti.



AUTEUR(S)
C.P. RACCURT, J. BONCY, R.M.A. JEAN-BAPTISTE, R. HONORÉ, L.L. ANDRECY, P. DÉLY, L. MONDÉSIR, M. CHATELIER, A. EXISTE, P. ADRIEN

Reçu le 17 septembre 2017.    Accepté le 12 décembre 2017.

MOTS-CLÉS
Maladies négligées, Mansonellose, Tungose, Lèpre, Charbon, Haïti

KEYWORDS
Neglected diseases, Mansonelliasis, Tungiasis, Leprosy, Anthrax, Haiti

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (442 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier