ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/1 - 2018  - pp.38-45  - doi:10.3166/bspe-2018-0012
TITRE
Faune phlébotomienne du foyer leishmanien de Keur Moussa : données actuelles sur la diversité et variations saisonnières (Thiès, Sénégal)

TITLE
Sandflies Fauna of the Focus of Keur Moussa: Current Data on Diversity and Seasonal Variations (Thies, Senegal)

RÉSUMÉ

Une surveillance interépidémique a été menée au niveau du foyer de leishmaniose cutanée de Keur Moussa (région de Thiès) entre juin 2015 et octobre 2016, soit plus de 20 ans après la dernière épidémie. Les trois méthodes d’échantillonnage utilisées (papiers huilés, pièges lumineux CDC et pulvérisations intradomiciliaires avec des pyréthrinoïdes) ont permis la capture de 1 746 phlébotomes appartenant à deux genres et 24 espèces, celles impliquées dans la transmission des leishmanioses au Sénégal et 11 espèces nouvelles pour le foyer. Le vecteur de la leishmaniose cutanée humaine au Sénégal, Phlebotomus duboscqi Neveu-Lemaire, 1906, représente 10,9 % des captures. Sergentomyia schwetzi, l’une des espèces impliquées, avec Sergentomyia dubia et Sergentomyia magna, dans la transmission de la leishmaniose canine au Sénégal, est la plus abondante avec 38,1 % des captures. Les deux autres espèces ont des pourcentages individuels moins importants. Les variations saisonnières d’abondance montrent une intense activité des phlébotomes en fin de saison sèche sous l’influence des températures moyennes élevées et d’une humidité dépassant les 50 %. La pluie constitue un facteur limitant. En vue de prévenir la survenue d’épidémies, une importance particulière devra être accordée à ce foyer, vu l’enrichissement de la faune et les densités élevées des différents vecteurs de leishmanioses dans ce foyer, en particulier P. duboscqi.



ABSTRACT

An inter-epidemic oversight was conducted in the cutaneous leishmaniasis focus of Keur Moussa (Thies region) between June 2015 and October 2016, more than 20 years after the last epidemic. The three sampling methods (adhesive traps, CDC light traps, and indoor pyrethroids sprays) allowed the capture of 1,746 sand flies belonging to 2 genera and 24 species, those involved in the transmission of leishmaniasis in Senegal, as well as 11 new species for the focus. The vector of human cutaneous leishmaniasis in Senegal, Phlebotomus duboscqi Neveu-Lemaire, 1906, represents 10.9% of this fauna. Sergentomyia schwetzi, one of the species involved, with Sergentomyia dubia and Sergentomyia magna, in the transmission of canine leishmaniasis in Senegal, is the most abundant species with 38.1% of the samples. The other two species have individually smaller percentages. Seasonal variations of the abundance show an intense activity of sandflies at the end of the dry season under the influence of high average temperatures and a humidity exceeding 50%. Rains are a limiting factor. According to the enrichment of the fauna and the high density of the different vectors of leishmaniasis in this focus, particularly P. duboscqi, a specific importance should be given for this focus in order to prevent occurrence of epidemics.



AUTEUR(S)
S.A. Said OMAR, M. SERIGNE, A.A. NIANG

Reçu le 5 janvier 2018.    Accepté le 31 janvier 2018.

MOTS-CLÉS
Phlébotomes, Leishmanioses, Phlebotomus duboscqi, Écologie, Keur Moussa, Thiès, Sénégal, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Sandflies, Leishmaniasis, Phlebotomus duboscqi, Ecology, Keur Moussa, Thies, Senegal, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (305 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier