ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/2 - 2018  - pp.90-98  - doi:10.3166/bspe-2018-0024
TITRE
Virus et bactéries atypiques détectés dans les infections respiratoires basses communautaires de l’enfant dans la région de Sfax en Tunisie

TITLE
Virus and Atypical Pathogens Detected in Community-Acquired Lower Respiratory Tract Infection in Infants and Children of Sfax Region, Tunisia

RÉSUMÉ

Le profil étiologique microbien des infections respiratoires basses (IRB) communautaires de l’enfant a été peu étudié en Tunisie. Une étude prospective a été menée à Sfax entre janvier 2009 et mars 2010 sur 368 enfants hospitalisés pour pneumonie (n = 78) ou bronchiolite aiguë (n = 290). Les aspirations nasopharyngées ont été analysées par immunofluorescence et par PCR à la recherche des virus influenza, virus para-influenza, virus respiratoire syncytial (VRS), métapneumovirus, rhinovirus, entérovirus, adénovirus, coronavirus, Mycoplasma pneumoniae (Mpn) et Chlamydia pneumoniae (Cpn). Une étiologie ou plus a été retrouvée dans 319 cas (86,7 %) : principalement le VRS (42,7 %), des rhinovirus (32,9 %) et des adénovirus (28,5 %). Dans 40 % des prélèvements positifs, deux ou trois agents pathogènes ont été codétectés. Cette étude a permis de montrer la prévalence élevée des virus dans les IRB de l’enfant dans la région de Sfax et leur détection fréquente en co-infection posant la question sur leur rôle pathogène réel.



ABSTRACT

Little is known about viral and atypical bacteria pathogen spectra of community-acquired lower respiratory tract infection in children in Tunisia. Thus, a prospective study was carried out between January 2009 and March 2010 in Sfax. Nasopharyngeal aspirates collected from 368 patients (78 with pneumonia and 290 with acute bronchiolitis) were analyzed by indirect immunofluorescence assay and PCR to detect influenza viruses, parainfluenza viruses, respiratory syncytial virus (RSV), human metapneumovirus, human rhinovirus, human enterovirus, adenovirus, coronavirus, Mycoplasma pneumonia (Mpn) and Chlamydia pneumonia (Cpn). One or more etiology was documented in 319 cases (86.7%). The most detected viruses were RSV (42.7%), rhinovirus (32.9%) and adenovirus (28.5%). Co-detection of two or three pathogens was found in 40% of positive samples. This study highlights the importance of respiratory viruses in lower respiratory tract infection in children of Sfax region as well as the high rate of co-detection of multiple viruses, resulting in challenges in clinical interpretation.



AUTEUR(S)
L. Fki BERRAJAH, K. Aïssa BEN SLAMA, I. KHBOU, S. GARGOURI, A. CHTOUROU, A. ZNAZEN, M. KASSIS, S. YAICH, A. HAMMAMI, M. HACHICHA, A. VABRET, H. Karray HAKIM

Reçu le 27 novembre 2017.    Accepté le 16 avril 2018.

MOTS-CLÉS
Infection respiratoire basse, Enfant, Virus respiratoires, Virus influenza, Virus respiratoire syncytial, Virus para-influenza, Bactéries atypiques, Codétection, Co-infection, Hôpital, Sfax, Tunisie, Afrique du Nord

KEYWORDS
Lower respiratory infection, Infants and children, Respiratory viruses, Influenza virus, Respiratory syncytial virus, Parainfluenza virus, Atypical bacteria, Co-detection, Co-infection, Hospital, Sfax, Tunisia, Northern Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (400 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier