ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/5* - 2018  - pp.21-26  - doi:10.3166/bspe-2019-0057
TITRE
Leishmaniose cutanée chez des réfugiés syriens en Jordanie : étude rétrospective

TITLE
Cutaneous Leishmaniasis among Syrian Refugees in Jordan: a Retrospective Study

RÉSUMÉ

L’objectif de ce travail est l’étude de la leishmaniose cutanée (LC) chez des réfugiés syriens résidant en Jordanie. La LC a été cliniquement diagnostiquée chez 558 réfugiés syriens entre 2010 et 2016. Les données suivantes ont été enregistrées pour chaque patient : le sexe, l’âge, le nombre et l’emplacement des lésions. Sur ce total de 558 cas de LC, 514 (92,1 %) sont classés comme importés, 14 (2,5 %) comme localement contractés et 30 (3,4 %) n’ont pas été classifiés en raison d’un manque d’information ; 306 patients (55 %) sont des hommes et 252 (45 %) des femmes. Les âges vont de 1 à 78 ans (17,3 ± 16,3), le groupe de 1–10 ans (48,2 %) est le plus touché. Les lésions sont les plus nombreuses sur le visage (171 cas, 30,6 %), suivi par les mains et les bras dans 95 cas (17 %), les jambes dans 69 cas (12,4 %) et le tronc dans 65 cas (11,6 %). Le nombre de lésions varie de 1–5 (1,39 ± 0,985) sur le visage, de 1–3 (1,32 ± 0,898) sur le tronc, de 1–17 (1,5 ± 41,39) sur les bras et de 1–5 (1,5 ± 1,473) sur les jambes. Les agents de santé en Jordanie doivent mettre en œuvre les mesures nécessaires pour circonscrire la propagation de cette maladie en renforçant le suivi, le diagnostic des nouveaux cas, le traitement approprié de tous les cas et la surveillance entomologique des phlébotomes vecteurs et des hôtes réservoirs dans les camps de réfugiés. La plupart des cas sont considérés comme importés (92,1 %) et nécessitent des soins immédiats à la porte d’entrée.



ABSTRACT

The aim of this study is to investigate cutaneous leishmaniasis (CL) among Syrian refugees residing in Jordan. A total of 558 Syrian refugee patients were clinically diagnosed with cutaneous leishmaniasis during 2010–2016. For each patient, sex, age, location, and number of lesions were recorded. Of the total 558 CL cases among Syrian refugees, 514 (92.1%) were classified as imported, 14 (2.5%) as locally acquired infection, and 30 (3.4%) of cases unclassified due to lack of information. By gender, 306 (55%) were males and 252 (45%) were females. Ages ranged between 1 and 78 years (17.3 ± 16.3), with the age group 1–10 years (48.2%) being the most affected group. The face was the most affected (171 cases, 30.6%), followed by the hands and arms in 95 cases (17%), while lesions on the legs were observed in 69 cases (12.4%), and 65 cases (11.6%) on the trunk. The number of lesions ranged from 1 to 5 (1.39 ± 0.985) on the face, 1 to 3 (1.32 ± 0.898) on the trunk, 1 to 17 (1.5 ± 41.39) on the arms, and 1 to 5 (1.5 ± 1.473) on the legs. Extensive efforts should be undertaken by the health officials in Jordan to confine the spread of this disease by strengthening surveillance, diagnosis of new cases, proper treatment of all cases, and entomological surveys for the presence of the vector sandflies as well as the reservoir hosts within the refugee camps. Most cases were considered as imported (92.1%) and require immediate attention at the port of entry.



AUTEUR(S)
Z. Sami AMR, K. KANANI, B. SHADFAN, R. BANI HANI

Reçu le 8 août 2018.    Accepté le 18 janvier 2019.

MOTS-CLÉS
Leishmaniose cutanée · Leishmania tropica · Réfugiés syriens · Camps de réfugiés · Jordanie · Asie du Sud-Ouest

KEYWORDS
Cutaneous leishmaniasis · Leishmania tropica · Syrian refugee · Refugee camps · Jordan · Western Asia

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (860 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier