ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/5 - 2018  - pp.283-288  - doi:10.3166/bspe-2019-0060
TITRE
À propos d’un cas du syndrome de Lewis-Sumner observé au Niger

TITLE
About a Case of Lewis-Sumner Syndrome Observed in Niger

RÉSUMÉ

Nous rapportons le premier cas documenté du syndrome de Lewis-Sumner (SLS) observé dans le service de neurologie de l’hôpital national de Niamey, Niger. Il s’agissait d’un homme de 53 ans, sans antécédents pathologiques connus, qui a présenté environ deux semaines après un syndrome pseudogrippal, des paresthésies dans la main droite dans le territoire du nerf médian. L’évolution s’est faite de façon rapidement progressive en deux semaines avec une atteinte sensitivomotrice asymétrique des quatre membres avec une prédominance aux membres supérieurs. L’étude électrophysiologique révélait la présence des blocs de conduction moteurs persistants, avec une diminution des amplitudes sensitives et des vitesses de conduction sensitive. L’étude du liquide céphalorachidien révélait une protéinorachie à 0,4 g/l, une glycorachie normale sans méningite. Après avoir éliminé certaines maladies systémiques et infectieuses pouvant expliquer le tableau clinique, le diagnostic du SLS a été établi chez notre patient sur la base des arguments cliniques et électrophysiologiques. Le patient fut traité par des immunoglobulines intraveineuses à la dose de 0,4 g/kg par jour pendant cinq jours avec une bonne réponse clinique.



ABSTRACT

We report the first documented case of Lewis-Sumner syndrome observed in the Department of Neurology of the National Hospital of Niamey, Niger. It was a 53-year-old man with no known past medical history, who presented paresthesia on the right hand in the median nerve territory about 2 weeks after a flu-like syndrome. The symptoms progressed rapidly in two weeks with asymmetric sensitivomotor involvement of the 4 limbs with a predominance to the upper limbs. The electrophysiological study revealed persistent motor conduction blocks with a decrease in sensory amplitudes and sensory conduction velocities. Cerebrospinal fluid study revealed a proteinorachia at 0.4g/l with normal glycorachia without meningitis. After ruling out other systemic and infectious diseases that explains the clinical picture, the diagnosis of Lewis-Sumner syndrome has been established in the patient based on clinical and electrophysiological arguments. The patient was treated with intravenous immunoglobulins 0.4g/kg per day during 5 days with a good clinical response.



AUTEUR(S)
H. ASSADECK, M. Toudou DAOUDA, F. Hassane DJIBO, D. Douma MAIGA, É. Adehossi OMAR

Reçu le 15 juillet 2018.    Accepté le 24 janvier 2019.

MOTS-CLÉS
Neuropathie sensitivomotrice inflammatoire démyélinisante multifocale, Blocs de conduction nerveuse, Syndrome de Lewis-Sumner, Polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique, Hôpital, Niamey, Niger, Afrique intertropicale

KEYWORDS
Inflammatory demyelinating sensorimotor neuropathy, Nerve conduction blocks, Lewis-Sumner syndrome, Polyradiculonevritis, Hospital, Niamey, Niger, Sub-Saharan Africa

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,40 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier