ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletin de la Société de Pathologie Exotique

0037-9085
 

 ARTICLE VOL 111/5 - 2018  - pp.316-323  - doi:10.3166/bspe-2019-0055
TITRE
Journée scientifique de la Société de pathologie exotique —  Vaccinations : convergences et divergences Nord–Sud, 14 novembre 2018, Institut Pasteur, Paris

TITLE
Scientific Day of the Société de pathologie exotique — Vaccinations: North–South Convergences and Divergences, 14 of November 2018, Institut Pasteur, Paris

RÉSUMÉ

Divergences Nord–Sud dans la réalisation des programmes. En 1970, alors que la couverture vaccinale des enfants progresse dans les pays développés, elle reste insignifiante dans la grande majorité des pays en développement. Malgré la mise en œuvre par l’OMS en 1974 du programme élargi de vaccination (PEV) censé combler une grande partie de ce gouffre, l’introduction de nouveaux vaccins dans les programmes nationaux a pris beaucoup de retard jusqu’en 2000. Par la suite, l’accès des populations défavorisées aux nouveaux vaccins est devenu plus rapide, grâce notamment à des initiatives comme l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). Cependant, d’importantes différences persistent entre le Nord et le Sud.

Convergences Nord–Sud dans l’hésitation vaccinale. Malgré des contextes culturels et sociodémographiques très différents, la méfiance envers les vaccins a toujours été, et demeure, un obstacle universel à la réalisation d’une couverture vaccinale efficace.

Divergences Nord–Sud enfin, dans le développement de nouveaux vaccins. Alors que les firmes pharmaceutiques du Nord sont réticentes à consacrer de lourds investissements pour des vaccins destinés à des populations peu ou non solvables, la recherche vaccinale devient de plus en plus active et performante au Sud, ce qui soulève la question de la qualité et de la sécurité des vaccins développés à moindre coût. Les progrès de la vaccinologie peuvent-ils atténuer, sinon effacer ces divergences entre les pays du Nord et ceux du Sud ? La méfiance innée vis-à-vis des vaccins est-elle l’inéluctable rançon de leur efficacité ? Les nouveaux vaccins développés au Sud ne préfigurent-ils pas un processus d’innovation inversée ? Ces questions seront débattues par les meilleurs experts lors de la journée scientifique organisée à l’Institut Pasteur par la Société de pathologie exotique.



AUTEUR(S)
Yves BUISSON

Reçu le 15 novembre 2018.    Accepté le 16 novembre 2018.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (158 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier